Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:42

Tennis Konta et Vondrousova dans la cour des grandes

Le dernier carré du tableau féminin sera surprenant cette année à Paris. Il comprendra notamment la Britannique et la Tchèque.

Johanna Konta a outrageusement dominé la finaliste de l'année passée.

Johanna Konta a outrageusement dominé la finaliste de l'année passée. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Britannique Johanna Konta (26e mondiale) s'est qualifiée mardi pour les demi-finales de Roland-Garros en foudroyant la finaliste de l'an passé, l'Américaine Sloane Stephens (7e), 6-1, 6-4 en 1h10. Elle affrontera la tenante du titre, la Roumaine Simona Halep (3e), ou la jeune Américaine Amanda Anisimova (51e à 17 ans), pour une place en finale.

«Je suis très fière d'avoir joué à ce niveau contre l'une des meilleures joueuses du monde», a déclaré la Britannique de 28 ans, qui n'avait jusque-là jamais passé le moindre tour dans le tableau final de Roland-Garros en six participations.

Elle jouera jeudi sa troisième demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem, après l'Open d'Australie 2016 et Wimbledon 2018.

«Mon porte-bonheur»

Marketa Vondrousova (19 ans, 38e mondiale), a rejoint la Britannique dans le dernier carré grâce à sa victoire 7-6 (7/1), 7-5 face à la Croate Petra Martic (31e). La jeune Tchèque n'avait jusqu'ici jamais dépassé les 8es de finale d'un Grand Chelem (US Open 2018), et dispute cette année son 3e Roland Garros, le 9e Grand Chelem de sa carrière.

En quatre confrontations, elle n'avait jamais battu la Croate. «Roland Garros doit être mon porte-bonheur», a-t-elle réagi après sa victoire. Elle a dû sauver trois balles de set dans la première manche, et à dû s'y reprendre à quatre reprises pour conclure ce match extrêmement serré où elle a en grande partie laissé la Croate faire le jeu.

Dans un tableau féminin décimé, elle affrontera donc jeudi pour une place en finale de Grand Chelem Johanna Konta, première joueuse Britannique à atteindre ce stade de la compétition Porte d'Auteuil depuis 36 ans. (AFP/nxp)

Créé: 04.06.2019, 22h17

Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.