Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 02:14

Tennis Quand Kyrgios picole, il envoie du lourd!

Après avoir bu six verres de vin, l'Australien s'est payé la tête de Novak Djokovic avec Andy Murray.

Andy Murray et Nick Kyrgios se sont envoyé des balles sur Instagram...

Andy Murray et Nick Kyrgios se sont envoyé des balles sur Instagram... Image: ATP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est parti comme un revers d'une main ou d'un service volée dont il a le secret: l'Australien Nick Kyrgios s'est payé la tête de Novak Djokovic, estimant que le Britannique Andy Murray était «meilleur» que lui lors d'une conversation en direct sur le réseau social Instagram, ce samedi entre les deux joueurs, privés de compétition à cause de la pandémie de coronavirus.

La balle aux prisonniers

«Djokovic jouait au dodgeball (balle aux prisonniers) sur mon service alors que toi tu le renvoyais comme un gagnant», a lâché Kyrgios qui a précisé avoir bu six verres de vin avant de se connecter au live à minuit, heure australienne, depuis sa maison de Canberra.

«Je pense que tu devrais avoir l'une des meilleures carrières de tous les temps, que tu es meilleur que Djokovic», a poursuivi le 40e mondial, qui n'a pas son pareil pour mettre de l'huile sur le feu, surtout après une soirée arrosée. Murray, qui compte à son palmarès trois titres du Grand Chelem, contre 17 pour Djokovic, a répondu poliment, modestement, comme gêné: «Les résultats laissent penser le contraire». Il n'a pas tout tort.

Vainqueur deux fois en finale de Grand Chelem contre Djokovic (à Wimbledon 2013 et à l'US Open 2012), le Britannique reste largement dominé dans l'ensemble des confrontations directes face au Serbe, No 1 mondial, par 25 victoires contre 11.

Murray, qui devait faire son retour de blessure (hanche) en mars si la pandémie n'avait pas mis à l'arrêt le circuit ATP, n'a gagné que deux tournois (Dubaï et Anvers) depuis 2017 et même envisagé prendre sa retraite avant de se raviser.

L'Ecossais, qui vient de fêter ses 33 ans, pointe désormais au 129e rang mondial. Le champion olympique à Londres en 2012 a précisé qu'il se sentait «plutôt bien» et que «tout irait bien» pour lui lors du «retour à la normale» après la crise sanitaire.

«Il veut être Roger...»

En 2019, Kyrgios s'était déjà lâché contre Djokovic, en lui assénant qu'il avait «une obsession maladive avec le besoin d'être aimé»: «Il veut être Roger (Federer, ndlr). Il veut être tellement aimé que je n'arrive pas à supporter ça», avait renchéri l'enfant terrible du tennis mondial.

Lors de ce live étonnant, Kyrgios a ensuite proposé à Murray de jouer dorénavant en double avec lui. Ce à quoi l'Ecossais a répondu: «Seulement si tu promets de bien te tenir, tu as dit que tu le ferais».

L'Australien, 25 ans, a également reconnu une nouvelle passion pour l'oenologie: «Mes connaissances et mon intérêt pour le vin rouge ont incroyablement augmenté pendant cette période de confinement».

Un ou deux verres, ça va, mais six, bonjour les dégâts!

Créé: 17.05.2020, 07h59

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.