Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 10:43

Tennis L'expert: «Beau de les voir lutter avec eux-mêmes»

Yves Allegro, le Head Coach de Swiss Tennis, était dans les tribunes du Lenglen mardi. Son analyse du 26e «derby suisse».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Yves Allegro, comment avez-vous trouvé ce 26e Federer-Wawrinka depuis le bord du terrain?

C’était un bon match, sans plus. Les deux joueurs ont eu de la peine à se libérer, le momentum a changé plusieurs fois. J’ai trouvé que la partie a davantage valu par son côté électrique et l’ambiance qui y régnait que par le niveau de jeu. C’est d’ailleurs rarement extraordinaire entre les deux. Après sur le plan individuel, je m’attendais à ce que Stan souffre plus de la fatigue. Il a un peu pioché en défense mais, dans l’ensemble, il bougeait bien. Par contre, «Rodge» a vécu un match compliqué. Il était un peu hésitant dans ses choix, m’a semblé nettement moins libéré que lors de quatre premiers tours. En plus, j’ai l’impression qu’il peine un peu à se situer sur ce court Suzanne-Lenglen, dont les dimensions sont plus petites que le Chatrier.

Malgré ces réserves, qu’est-ce qui vous a plu?

Leur attitude. La façon dont Stan et «Rodge» jettent toute leur envie, leur énergie pour trouver des solutions et repartir aux charbons. Tout ne fonctionne pas exactement comme espéré? Pas grave. Ils luttent avec eux-mêmes et arrivent à trouver des ressources pour se relancer dans le même jeu, dans le même set. C’est cette passion transformée en exigence que l’on ne voit pas dans les matches de juniors (ndlr: il est à Paris pour superviser les juniors suisses). Et puis il y a autre chose qui me fascine. Vous avez vu comme «Rodge» était nerveux au moment de conclure: il a aligné les doubles fautes, boisé une volée. Tous les joueurs de clubs doivent bien comprendre qu’il ressent ici les mêmes émotions que n’importe qui en Interclubs. Exactement les mêmes. La différence tient juste dans sa faculté à surmonter cette nervosité.

Selon vous, quels ont été les moments clé du match?

Je pense que tout s’est joué dans la petite demi-heure qui débute avec le débreak de «Rodge» au troisième set (pour égaliser à 4-4). C’était la première fois de la partie que Stan passait devant au tableau d’affichage, il avait le momentum. «Rodge» n’était pas très bien, son service faisait moins mal. Or Stan n’a pas fait un bon jeu et, à partir de là, «Rodge» a repris les choses en mains.

Et l’interruption, a-t-elle joué un rôle selon vous?

Minime. Car selon moi, une coupure aide plutôt Federer. En effet, c’est beaucoup plus difficile de relancer la machine pour un corps déjà usé par les efforts comme l’était celui de Stan. De plus, «Rodge» est l’athlète le plus explosif des deux. Il a donc besoin de moins de temps pour tourner à plein régime. Il est d’ailleurs revenu sur le court en frappant très fort. Cela dit, c’est aussi plus facile quand vous menez deux sets à un.

Un mot enfin sur cette demi-finale mythique qui arrive…

Un Roger-Rafa à Roland-Garros, c’est beau. C’est beau pour le tournoi, pour le tennis en général. (Il soupire et marque une pause). Après, «Rafa» reste largement favori… Cela dit, il y a deux nouveautés à prendre en compte. Premièrement, «Rodge» n’a strictement rien à perdre. Deuxièmement, il n’a plus perdu contre «Rafa» depuis cinq ans. Presque une éternité. Et six victoires de suite, ce n’est pas rien. Est-ce que cela peut changer la donne? Une chose est sûre, ce serait un exploit énorme de battre «Rafa» à Roland.

Créé: 05.06.2019, 09h17

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.