Mardi 25 juin 2019 | Dernière mise à jour 22:12

Editorial Le Conseil fédéral a perdu le match de la communication

Simonetta Sommaruga qui se rend à la dernière minute à Lille. Et le ministre des Sports qui invoque un agenda trop serré. Franchement, ce n’est pas bien joué!

Il est incompréhensible que Ueli Maurer, ministre des Sports, invoque un agenda «trop serré» pour ne pas se rendre ne serait-ce que quelques heures soutenir les joueurs suisses.

Il est incompréhensible que Ueli Maurer, ministre des Sports, invoque un agenda «trop serré» pour ne pas se rendre ne serait-ce que quelques heures soutenir les joueurs suisses. Image: Keystone

Le Conseil fédéral en a-t-il assez fait pour la Coupe Davis?

Grégoire Nappey, rédacteur en chef du «Matin». (Image: Sébastien Anex)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ouf! Il y aura bien un membre du gouvernement suisse dans les gradins du stade Pierre-Mauroy à Lille. La vice-présidente de la Confédération et ministre de la Justice, Simonetta Sommaruga, ira cet après-midi assister au match de double de la finale de Coupe Davis France-Suisse. Depuis jeudi, une information contraire circulait, suscitant au moins l’étonnement, si ce n’est de la colère. A juste titre.

Que le président Didier Burkhalter n’ait pas pu annuler un voyage en Asie centrale pour l’OSCE, on peut le comprendre. Il est remplacé par Simonetta Sommaruga, présidente l’an prochain, qui y rencontrera même son futur homologue François Hollande; le choix de la Bernoise est donc logique et se double d’une bonne opportunité politique, vu les rapports souvent compliqués avec notre voisin.

Il est en revanche incompréhensible que Ueli Maurer, ministre des Sports, invoque un agenda «trop serré» pour ne pas se rendre ne serait-ce que quelques heures dans le nord de la France. Cela fait tout de même deux mois que l’on sait que la Suisse a gagné sa place en finale! Notre pays a l’occasion de remporter l’un des titres les plus prestigieux de la planète sports et le ministre de tutelle ne se déplace pas?

Le premier match se jouait déjà, hier après-midi, lorsqu’on a enfin appris que le Conseil fédéral envoyait quelqu’un. De deux choses l’une. Soit cette décision n’a sciemment pas été communiquée aux médias et on se demande bien pourquoi, soit l’exécutif a dû improviser à la dernière minute, réalisant qu’il ne pourrait se passer d’un déplacement dans le nord de la France. Dans tous les cas, ce n’est pas bien joué. (Le Matin)

Créé: 22.11.2014, 09h14


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.