Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 02:14

Tennis Lin Zhu ou la mauvaise foi

Au premier tour à Indian Wells, la Chinoise a remporté le deuxième set de son match victorieux contre Francesca Schiavone grâce à une faute d'arbitrage. Malgré l'évidence de l'erreur, elle n'a pas bronché.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les footballeurs seraient connus pour leur propension à être de mauvaise foi. Si tel est le cas, qu'ils se rassurent: ils ne sont pas les seuls. Car cela arrive aussi dans le tennis féminin.

L'exemple à Indian Wells où, lors de son premier tour remporté 0-6 6-3 6-3 face à Francesca Schiavone (WTA 79), Lin Zhu a remporté la deuxième manche sur un point plus que discutable. Sur la balle de set, l'Italienne a tenté une amortie. En s'arrachant, la Chinoise de 21 ans est parvenue à frapper la balle, mais celle-ci a rebondi dans son propre camp avant de passer le filet. Lin Zhu s'est d'abord dirigée derrière la ligne de fond pour poursuivre le jeu, mais l'arbitre iranien Ali Nili, qui n'y a vu que du feu, a annoncé le gain du set.

Sans broncher, Lin Zhu a alors regagné sa chaise, provoquant l'étonnement de la gagnante de Roland-Garros 2010. Interrogée par l'arbitre quant à la validité du point, elle n'a tout simplement plus pipé mot, malgré les injonctions de son adversaire. Francesca Schiavone lui lançait alors «c'est du sport et ce que tu fais tout le monde le voit à la télévision. C'est mal de mentir.» Mais il était trop tard, Lin Zhu savourait déjà le gain de sa manche.

Créé: 13.03.2015, 16h57

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.