Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:59

Tennis Ce que les marques versent à Roger Federer

Le site «moneycrontrol» détaille les revenus commerciaux annuels de Federer. Uniqlo, c’est 30 millions. Barilla 8,1. Sunrise 7.

La marque de vêtements japonaise Uniqlo débourse 30 millions de dollars par an pour avoir le droit d'équiper Roger Federer.

La marque de vêtements japonaise Uniqlo débourse 30 millions de dollars par an pour avoir le droit d'équiper Roger Federer. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En juin, le magazine américain «Forbes» dévoilait son traditionnel top 100 des sportifs les mieux rémunérés. Avec un chèque de 93,4 millions de dollars américains perçus entre le 1er juin 2018 et le 31 mai 2019, Roger Federer figurait au cinquième rang d’une hiérarchie dominée par le footballeur argentin de Barcelone Lionel Messi (127 millions de dollars). La plus grande partie du revenu du tennisman bâlois émane de ses sponsors (plus de 80 millions). Le site «moneycontrol.com» a détaillé les accords commerciaux entre Le Maître et ses dix principaux commanditaires.

Uniqlo (30 millions)

En juillet 2018, Federer a retiré ses habits Nike pour enfiler ceux du couturier japonais Uniqlo. L’accord, qui court sur 10 ans, lui rapporte 30 millions par année.

Barilla (8,1 millions)

L’homme au vingt titres en Grand Chelem est associé à l’image de la marque de pâtes italiennes depuis 2017. L’accord, qui prendra fin en 2022, lui rapporte 8,1 millions par an.

Moët & Chandon (8 millions)

Le visage de Federer est lié à la marque de champagne français depuis 2012. Jusqu’en 2019, le champion olympique de double aux JO 2008 empochait 6 millions chaque année. Depuis 2019, le montant s’est accru de deux millions.

Rolex (8 millions)

L’actuel No 2 du classement ATP perçoit 8 millions de billets verts par année pour promouvoir la marque horlogère de luxe suisse.

Sunrise (7 millions)

En 2014, Federer avait conclu un accord de cinq ans avec l’opérateur de télécommunications. Le deal, qui s’achèvera à la fin 2019, lui rapporte 7 millions chaque année.

NetJets (6 millions)

«RF» l’affirme sur le site de compagnie aérienne privée: «NetJets fait définitivement partie de ma recette gagnante sur le circuit.» Il reçoit 6 millions par année de la part de la société américaine.

Mercedes-Benz (5 millions)

Conclu en 2017, l’accord porte sur 10 ans et enrichit Federer de 5 millions par année. Bonus: une nouvelle voiture tous les six mois.

Lindt (4 millions)

De 2009 à 2022, Federer touche 4 millions chaque année de la part du chocolatier suisse.

Credit Suisse (2 millions)

En 2009, l’ex-No 1 mondial s’est lié pour 10 ans avec la banque helvétique. Qui lui verse 2 millions annuellement.

Wilson (350’000)

C’est la marque de raquette utilisée par «RF» depuis ses débuts chez les pros en 1998. Facture pour la marque: seulement 350'000 francs.

Créé: 19.08.2019, 16h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Sports