Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 11:34

Tennis Murray en finale de Wimbledon

Le Britannique s'est défait en 3 sets de Tomas Berdych (6-3 6-3 6-3) et affrontera Milos Raonic en finale.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sacré champion olympique en 2012 sur le gazon londonien, Andy Murray (29 ans) disputera dimanche sa 11e finale de Grand Chelem, la troisième de l'année. Il n'a jusqu'ici conquis "que" deux trophées majeurs, en 2012 à New York et en 2013 à Wimbledon, et a donc échoué à huit reprises au stade ultime de la compétition dans un "Major".

Le Britannique doit cependant être ravi de l'échec subi par Roger Federer dans la première demi-finale. Il reste sur cinq défaites face au Bâlois, qui a en outre remporté leurs trois duels livrés dans des finales de Grand Chelem (US Open 2008, Open d'Australie 2010 et Wimbledon 2012). Il sera d'ailleurs confronté à une situation inédite pour lui dimanche: ses sept autres finales de Grand Chelem, il les a jouées face à Novak Djokovic! Le Serbe en a gagné cinq, dont les quatre plus récentes (Melbourne 2015 et 2016, Roland-Garros 2016).

Andy Murray devra donc endosser le costume de favori face à Milos Raonic (25 ans), qui est le deuxième Canadien à atteindre une finale majeure en simple après Eugenie Bouchard en 2014 à Londres (défaite face à Petra Kvitova). Un costume qu'il a déjà porté avec une certaine classe vendredi face au Tchèque Tomas Berdych. Le natif de Dunblane a nettement dominé les débats face au finaliste de l'édition 2010 de Wimbledon. Il n'a concédé qu'un seul break, dans le premier set, alors qu'il menait déjà 2-0.

Berdych résigné

Et Andy Murray a parfaitement négocié le moment le plus "chaud" de cette rencontre. Il a effacé les deux balles de break auxquelles il a dû faire face à 2-3 dans la deuxième manche, avant de prendre le large en empochant quatre jeux d'affilée. L'Ecossais a ensuite fait plus facilement la différence dans le troisième set face à un Tomas Berdych résigné, réussissant le break décisif dès le quatrième jeu.

En souffrance mercredi face à Jo-Wilfried Tsonga (le Français était revenu à deux sets partout après avoir perdu les deux premières manches), Andy Murray s'est donc remis sur les bons rails deux jours plus tard. Relanceur hors pair, il affiche des statistiques favorables face au bombardier Milos Raonic, qu'il a battu à six reprises en neuf affrontements. Il reste sur cinq succès, le plus récent ayant été fêté le 19 juin en finale sur le gazon du Queen's Club (6-7 6-4 6-3). (ATS/Le Matin)

Créé: 08.07.2016, 19h58


Sondage

Selon vous, qui mérite de remporter le prix "The Best FIFA"











Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.