Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 21:44

Tennis «Merci pour la leçon, combien je te dois?»

Matteo Berrettini a révélé en conférence de presse un échange sympa avec Roger Federer au filet.

Roger Federer a donné la leçon lundi soir à Matteo Berrettini.

Roger Federer a donné la leçon lundi soir à Matteo Berrettini. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Matteo Berrittini ne semble pas s'être réveillé trop déprimé mardi, au lendemain de sa cuisante défaite en huitièmes de finale de Wimbledon face à Roger Federer (6-1 6-2 6-2). L'Italien de 23 ans a publié deux photos sur le réseau social Instagram avec ces mots. «Parfois tu gagnes. Parfois tu apprends. Je suppose qu’hier j'ai beaucoup appris. Merci Roger pour cette expérience. Merci Wimbledon et à l'année prochaine.»

Lundi soir en conférence de presse, Matteo Berrettini, auteur d'une superbe saison sur gazon ponctuée par un titre à Stuttgart et une demi-finale à Halle, était revenu sur les paroles échangées avec le «Maître» au filet après la balle de match. «Il m'a félicité pour ma saison sur herbe. Je lui ai dit 'merci pour la leçon, combien je te dois?'». Ce qui explique mieux le petit sourire du Bâlois à ce moment-là.

Alors qu'on lui disait que Matteo Berrettini avait qualifié ce lourd revers d'«utile» pour la suite de sa carrière, Roger Federer a dévoilé une anecdote. «Son coach m'a félicité et m'a presque remercié. Il trouvait que c'était bien pour lui de prendre une leçon. J'aime les Italiens (rires). C'est important qu'il ne soit pas trop déçu, qu'il regarde devant lui, il va avoir plein de grands moments dans sa carrière.»

Au McDo à 2h du mat'

Et le Bâlois d'évoquer des défaites traumatisantes. «Je me souviens d'un 6-1 6-2 6-4 à l'US Open contre Agassi. Tu t'es fait écraser, tu rentres chez toi, sans comprendre ce qu'il s'est passé. Puis tu comprends que tu dois juste retourner travailler plus dur. Une autre fois à l'US Open, quand je jouais Max Mirnyi, j'ai attendu pendant 10 heures, il avait plu toute la journée. Ils m'ont envoyé sur le court à 23 heures je crois, sur le 8. J'ai perdu en trois sets secs et me suis retrouvé au McDo à 2 heures du matin.»

Pour Roger Federer, bientôt 38 ans au compteur, il faut avant tout savoir rebondir après une déception. «Certaines défaites ne peuvent pas s'expliquer. L'important, surtout dans des moments où tu as perdu durement, alors que tu avais des attentes élevées, c'est de quand même faire un grand pas en avant. Ça arrive de faire un pas en arrière, mais alors tu dois en faire deux en avant après. J'espère que c'est ce que Matteo fera.»

Créé: 09.07.2019, 21h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.