Lundi 1 juin 2020 | Dernière mise à jour 01:47

TENNIS Federer n'a rien pu faire face à Monfils

Face à un Roger Federer diminué, Gaël Monfils n'a pas tremblé une seconde (6-1 6-4 6-3). Il ramène la France à égalité dans cette finale (1-1).

Federer n'a jamais eu sa chance face à Gaël Monfils.

Federer n'a jamais eu sa chance face à Gaël Monfils. Image: AP Photo/Christophe Ena

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n'y a pas eu de miracle pour Roger Federer vendredi en finale de la Coupe Davis. Le Bâlois s'est incliné 6-1 6-4 6-3 face à Gaël Monfils, qui a permis à la France de revenir à 1-1.

Tout reste donc possible à l'issue de cette première journée, Stan Wawrinka ayant permis à la Suisse d'empocher le premier point sur la terre battue de Lille en dominant Jo-Wilfried Tsonga en quatre sets dans le match d'ouverture. Le double de samedi sera, forcément, crucial. Même si on peut supposer que Roger Federer sera certainement plus proche de son meilleur niveau dimanche au moment d'affronter Jo-Wilfried Tsonga, et que Stan Wawrinka aura toutes ses chances dans un éventuel cinquième match décisif.

"Roger a besoin de temps de jeu", soulignait ainsi Stan Wawrinka en conférence de presse, alors que son compère accusait un set et un break de retard face à Gaël Monfils. "Plus il jouera, mieux il bougera et mieux il se sentira sur le court. Il ne faut pas oublier qu'il n'a tapé dans la balle que deux fois à l'entraînement cette semaine", poursuivait un Stan Wawrinka qui se voulait rassurant.

Aucun break pour Federer

Roger Federer n'a cependant pas passé beaucoup de temps sur la terre battue du Stade Pierre-Mauroy vendredi. Vainqueur en 1h46', Gaël Monfils ne lui en a pas laissé l'opportunité, le prenant à la gorge d'entrée. Le no 19 mondial a ainsi rapidement su réveiller les quelque 25'000 supporters français, réussissant un premier set quasi parfait (22 coups gagnants, 4 fautes directes) malgré la pression. Il n'a jamais desserré son étreinte.

Gaël Monfils, qui avait subi la loi du Bâlois lors de leurs quatre premiers duels livrés sur terre battue, n'a jamais concédé son service dans cette partie. Roger Federer ne s'est d'ailleurs procuré que deux balles de break, dans le cinquième jeu du premier set, alors qu'il était mené 3-1. Gaël Monfils effaçait la première en armant un ace, avant de profiter d'une faute directe du Bâlois pour écarter la seconde.

Vainqueur de ses sept derniers matches de Coupe Davis en simple, Roger Federer n'avait plus connu la défaite dans cette compétition depuis le triste week-end vécu en février 2012 à Fribourg, où il avait subi la loi du géant américain John Isner. Cette défaite n'est d'ailleurs que sa 8e en 45 simples joués dans la compétition, et la première qu'il concède en trois petits sets.

Créé: 21.11.2014, 16h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.