Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 13:09

Tennis Nadal expédie Tsonga et Serena Williams se rassure

Les Favoris ont passé une journée plutôt tranquille à Wimbledon. L'Espagnol et l'Américaine sont prêts pour la deuxième semaine.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rafael Nadal n'a laissé aucune chance à Jo-Wilfried Tsonga pour atteindre les 8e de finale de Wimbledon, expédiant le Français samedi en un peu moins de deux heures, 6-2, 6-3, 6-2.

Il n'y aura donc pas eu de suspense. Pourtant, le Français avait quelques raisons de croire en ses chances: il avait déjà battu Nadal lors de leur seule confrontation sur gazon au Queens' en 2011 et il avait remporté leur dernier duel à Shangaï en 2015.

Mais le 72e mondial, qui tente de retrouver les sommets après une opération d'un genou en avril 2018, est retombé sur terre. Malmené de bout en bout par le No2 mondial, il n'a jamais su trouver la clé pour perturber la machine. Mal à l'aise en retour, pas assez tranchant, le Français a subi tout le long d'un match expédié en 1h48.

«J'ai joué mon match, ça a été difficile car il ne m'a rien donné. Il a fait un gros match. A partir de là, j'ai essayé de trouver des solutions mais ça a été compliqué. Il était partout, et à chaque fois que j'essayais quelque chose de nouveau, il y était aussi», a analysé Tsonga.

«Jo, c'est le joueur que l'on veut éviter, mais aujourd'hui, c'était mon jour», a estimé pour sa part Nadal.

L'Espagnol, vainqueur de son 12e Roland-Garros il y a un mois, et qui atteint pour la 45e fois de sa carrière le stade des 8e de finale en Grand Chelem, impressionne lui de plus en plus depuis le début de la quinzaine londonienne.

Il affrontera au prochain tour le vainqueur du match entre le Portugais Joao Sousa et le Britannique Daniel Evans.

Aucun accroc pour Serena Williams

Serena Williams, 10e joueuse mondiale, s'est qualifiée samedi pour les 8e de finale de Wimbledon en écartant l'Allemande Julia Görges (18e) 6-3, 6-4, un vrai test pour l'Américaine face à une joueuse croisée l'année dernière en demi-finales.

Il y a un an, l'Allemande, qui jouait la première demi-finale de sa carrière en Grand Chelem, avait été battue assez nettement 6-2, 6-4. Un an après, elle a subi le même sort face à l'ex No1 mondiale, à un jeu près.

Serena, en quête d'un 8e trophée ici et d'un 24e titre du Grand Chelem, s'est rassurée après avoir mis du temps à rentrer dans son tournoi, étrangement accrochée dans son deuxième match contre une jeune joueuse de 18 ans issue des qualifications.

Mais face à Görges, aucun accroc. L'Américaine, qui doit disputer le double mixte avec Andy Murray, s'est montrée solide, patiente, et redoutablement efficace.

«J'ai souvent un démarrage un peu poussif, mais l'important c'est que je sois encore en lice», a estimé l'Américaine.

Au prochain tour, elle affrontera l'Espagnole Carla Suarez Navarro.

Créé: 06.07.2019, 22h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.