Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 01:30

Royal Le prince George a un coach de luxe: Federer

Le Bâlois a échangé quelques balles avec le fils du prince William, 5 ans. Et s’est bien amusé des questions sur le sujet.

Roger Federer, tout sourire, a relaté son «match» contre le prince George.

Roger Federer, tout sourire, a relaté son «match» contre le prince George. Image: Keystone/Eurosport

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La rumeur circulait jeudi à Wimbledon. Federer aurait tapé quelques balles avec un adversaire de marque mais à sa portée: le prince George, 5 ans. Le potin serait venu de la bouche même de la maman du royal bambin, Kate Middleton, venue mardi assister à quelques matches. Elle aurait alors glissé l’info à l’oreille de l’ancienne joueuse britannique Anne Keothavong. En précisant que le Bâlois était le tennisman préféré de son fiston.

Vrai? Le sujet étant d’importance, il a été abordé jeudi lors de la conférence de presse d’après-match du détenteur de 20 levées du grand chelem. Qui a confirmé ces informations. Et en a profité pour étaler sa décontraction et son humour.

«That is very big»

Un journaliste s'est mis à relater que la duchesse de Cambridge a affirmé qu’il était le joueur favori du prince George. Roger s’est esclaffé puis s’est amusé à brandir un poing victorieux, comme si être le chouchou du royal garçon était un grand accomplissement... Et il a commenté, en anglais. «That is big, that is very big.» Oui, c’est du lourd.

Puis le journaliste taquin a interrogé le champion sur «la technique» de l’enfant. À cet âge, «toucher la balle est déjà bien», a répondu le Suisse. Avant de préciser que c’est «pareil avec ses fils», Leo et Lenny, 5 ans également.

Roger Federer a ensuite raconté qu’il a eu l’opportunité de passer un peu de temps avec le Prince George. Et que donc, s’il est son tennisman préféré, c’est peut-être parce qu’il est le seul que l’enfant connaît… Et il a terminé en espérant que le prince George aura toujours une bonne opinion sur lui dans quelques années.

Optimisme de rigueur

Les médias britanniques rappellent que Federer entretient une certaine proximité avec la famille royale britannique. Il était par exemple invité au mariage de Pippa Middleton en 2017.

Bref: jusque ici tout va bien pour Federer à Wimbledon. Et avec un royal sparring-partner comme le prince George, on ne peut être qu’optimiste avant son prochain tour contre le Français Lucas Pouille…

Créé: 05.07.2019, 10h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.