Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 12:54

Tennis Quand «RF» est dénoncé par une juge de ligne

Au cœur de sa victoire contre Tennys Sandgren mardi, Roger Federer a eu le droit à une scène assez rocambolesque.

Roger Federer n'avait jamais été confronté à ça dans sa longue carrière.

Roger Federer n'avait jamais été confronté à ça dans sa longue carrière. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On a assisté à une drôle de scène au cœur de la troisième manche entre Roger Federer et Tennys Sandgren mardi, en quart de finale de l'Open d'Australie.

Mené 6-3 2-6 0-2 et en délicatesse avec son adducteur droit, le Bâlois a expédié un revers dans le bas du filet sur la deuxième de ses trois balles de break. Il s'est alors apostrophé un peu trop crûment au goût de la juge de ligne, qui a tout entendu juste derrière lui.

Ni une ni deux, la dame a tout rapporté à l'arbitre de la rencontre, qui a ensuite donné un avertissement pour obscénité au «Maître».

La juge de ligne est allée dire à l'arbitre de chaise Marijana Veljovic ce que s'était exclamé Roger Federer. Image: AFP.

«Qu'est-ce que j'ai dit?», a lancé le Suisse à Marijana Veljovic. «Je ne peux pas répéter ça», lui a-t-elle répondu.

Federer est ensuite allé demander des explications à l'arbitre de chaise. Image: AFP.

Frustré, l'homme aux 20 titres en Grand Chelem est allé parler à la juge de ligne en question avant d'aller le pas léger demander quelques explications à l'arbitre sur sa chaise.

«Les juges de ligne ne sont pas autorisés à parler aux joueurs, il faut passer par l'arbitre, alors c'est ce que j'ai fait. Ce n'est pas comme si j'avais exprimé ma frustration tout au long du match ou que j'étais connu pour ça. Ni que le stade avait tout entendu», a dit l'homme aux 20 titres en Grand Chelem en conférence de presse. «J'ai trouvé la sanction un peu dure, mais pas de problèmes, je l'accepte.»

Reste à savoir ce que Roger Federer a réellement lâché comme juron. Interrogé par un confrère, le futur adversaire de Novak Djokovic en demi-finale a botté en touche avec malice devant les journalistes: «C'était un mix. Elle (ndlr: la juge de ligne) parle clairement plusieurs langues. Je ne le savais pas (sourire). La prochaine fois, je me renseignerai sur les juges de ligne.»

La juge de ligne à laquelle s'est adressé Roger Federer comprendrait le suisse allemand... Image: AFP.

Certains affirment que la juge en question comprendrait le suisse allemand...

JSa

Créé: 28.01.2020, 15h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.