Mardi 23 avril 2019 | Dernière mise à jour 00:25

TENNIS Roger Federer: «Je brûle encore plus de jouer»

Eliminé en demi-finale samedi à Hambourg, le joueur suisse en veut encore. Il a du plaisir et assure que son classement ne lui importe «plus tant que ça».

Pour Roger Federer, le moment n'est pas encore venu de tourner le dos au tennis de manière définitive.

Pour Roger Federer, le moment n'est pas encore venu de tourner le dos au tennis de manière définitive. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans une interview à la NZZ am Sonntag, Roger Federer affirme n’avoir rien perdu de sa motivation, être en pleine santé et se réjouir des prochains défis.

«Ma motivation est au top et je suis en forme (oubliés, les problèmes de dos du printemps à Indian Wells). Si je devais arriver à un point où j’en aurais assez de voyager, où je devais me forcer à m’entraîner et à jouer, je me poserais sérieusement des questions. Mais ce n’est pas le cas pour le moment. Au contraire. Après Wimbledon, je brûle encore plus de jouer», relève l’ex-no 1 mondial, retombé au 5e rang.

Classement ATP: c'est égal!

A la question de savoir s’il s’est fixé une limite en terme de classement au-delà duquel il arrêterait sa carrière, l’homme aux 17 titres de Grand Chelem apporte cette réponse: «Non. Un classement, en tout cas pas. Lleyton Hewitt est pour moi un bon exemple. Qu’il soit 170e, 20e ou 5e, son classement lui est égal. Il prend simplement plaisir à jouer.»

Et encore: «Je pense que mon ego ne souffrirait pas si un jour je ne figurais plus dans le top 10. Il arrive un moment où le classement n’est plus si important. Très honnêtement: je ne sais même pas exactement quel est mon classement actuel. 4e? 5e? 3e? Aujourd’hui, mon classement ne m’importe plus tant que ça.»

Plus généralement: «Je n’ai aucun problème avec les critiques. Mais j’attends qu’on soit honnête. La situation n’est pas nouvelle pour moi. En 2009 et 2010 déjà, on disait: «Il a tout gagné, maintenant il est fini». Plus il y a de gens qui commentent, plus la probabilité qu’un ou l’autre raconte des bêtises est grande.» (R.Ty/SI/Le Matin)

Créé: 21.07.2013, 13h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.