Dimanche 16 décembre 2018 | Dernière mise à jour 15:24

Tennis Roger Federer: une grande démonstration

Le Bâlois, qui semble imbattable en ce début d'année, s'est imposé avec la manière face à Filip Krajinovic à Indian Wells.

Le jeu du Bâlois touche parfois au sublime. (Lundi 12 mars 2018)

Le jeu du Bâlois touche parfois au sublime. (Lundi 12 mars 2018)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Personne ne parvient pour l'heure à stopper Roger Federer en 2018. Filip Krajinovic (ATP 28), sans doute le meilleur joueur serbe du moment, s'en est rendu compte à son tour à l'occasion de leur 4e tour à Indian Wells.

Performance de choix

Le finaliste du dernier Masters 1000 de Paris-Bercy a été impuissant dans un match que l'on annonçait pourtant périlleux pour le Bâlois. Roger Federer s'est imposé 6-2 6-1 en 59 minutes pour se hisser en huitième de finale, où l'attend le Palois Jérémy Chardy (ATP 100).

Dans un match couperet - sa place de no 1 mondial était en jeu comme elle sera contre Chardy et lors d'un éventuel quart de finale -, Roger Federer a eu besoin de quatre jeux avant de trouver son rythme de croisière pour toucher parfois au sublime. Il a, en effet, livré une performance de choix lundi dans le désert californien où il a cueilli le titre à cinq reprises déjà.

Filip Krajinovic a cherché à battre Roger Federer en cadence. Malgré un bagage technique certain, le Serbe a très vite mesuré que sa tâche s'apparentait à une véritable mission impossible. Capable des plus beaux contres, capable aussi des plus belles variations, Roger Federer a connu un moment de grâce entre la fin du premier set et le début de second. Il a gagné ainsi sept jeux de rang et a réussi une série de dix-sept points enlevés consécutivement sur son engagement. Comme pour signifier que cette année, il y a, pour l'instant, lui et les autres !

Promis au même sort

En huitième de finale, Jérémy Chardy, malgré sa belle victoire lundi sur son compatriote Adrian Mannarino et son retour improbable samedi devant Fabio Fognini contre lequel il avait accusé un set et deux breaks de retard, est promis au même sort que Krajinovic. Le Français ne peut même pas s'appuyer sur sa victoire sur le Bâlois en mai 2014 sur la terre battue de Rome pour croire que cette rencontre d'Indian Wells puisse tourner en sa faveur. Au Foro Italico, le Bâlois venait de fêter la naissance de ses jumeaux. Gagner ce jour-là sans aucune préparation aurait fait de lui un véritable extraterrestre. (si/nxp)

Créé: 12.03.2018, 23h08

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.