Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 10:02

Tennis Roger Federer est reparti pour cinq jours de stress

Comme l'an dernier, le Bâlois a manqué ses débuts au Masters de Londres, vaincu 7-5 7-5 par Dominic Thiem.

Roger Federer ne s'est pas sorti de son mauvais soir, dimanche.

Roger Federer ne s'est pas sorti de son mauvais soir, dimanche. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Federer va revivre la situation angoissante de l’an dernier où, battu d’entrée par Kei Nishikori, il n’avait atteint les demi-finales du Masters de Londres qu’après moult calculs et complications. C’est reparti: un rien crispé, passablement «en dedans», le Bâlois a subi les assauts désinhibés de Dominic Thiem (7-5 7-5) et transformé la rencontre de mardi après-midi (15 heures) contre Matteo Berrettini en un match de la dernière chance, au mieux de l’avant dernière.

Avant de se toiser dans l’obscurité de l’O2, l’Autrichien menait 4-2 dans ses confrontations avec le Maître, dont deux victoires cette seule année. Tout son corps semblait pénétré de cette certitude que le passé pèserait: de frappes lourdes en petits pas légers, Thiem est entré dans le terrain à chaque ouverture, sans vergogne, profitant d’un court relativement lent où, un peu à sa surprise, tout du moins à la nôtre, Federer n’a pas réussi souvent à le déborder.

Thiem n’est plus seulement un spécialiste de terre battue: à 26 ans, le tennis indoor, même s’il ne lui a jamais été rebutant, lui est devenu plus accessible, plus agréable. Federer s’y attendait-il? Probablement. A-t-il senti que la soirée serait à nouveau difficile après avoir concédé le break dès le premier jeu? Ce n’est pas certain, mais l’impression a subsisté que sa gestuelle, ses déplacements, n’ont jamais atteint le premier stade de la spontanéité: souvent fautif en retour, parfois malheureux dans ses choix, Federer s’est accroché plus qu’il ne s’est lâché.

Il a certes écarté une balle de match à 6-5, il a certes obtenu deux balles de débreak dans ce même jeu, mais sans faire mine d’initier un changement de tendance.

Christian Despont, Londres

Créé: 10.11.2019, 23h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.