Vendredi 20 septembre 2019 | Dernière mise à jour 19:58

Tennis Serena Williams: quatre balles de match pour rien!

L'Américaine s'est tordu la cheville à 5-1 40-30 dans le 3e set. Elle s'est ensuite écroulée face à Karolina Pliskova.

Serena Williams servait pour le match quand tout a basculé.

Serena Williams servait pour le match quand tout a basculé. Image: AFP

«Je déteste appeler un soigneur»

Serena, comment va votre cheville et comment avez-vous vécu tout ça, 5-1, balle de match à 40-30?

Ma cheville semble aller. On ne sait jamais avant le jour d’après en fait… Mais voilà, Karolina Pliskova a joué de manière incroyable sur les balles de match (Williams en aura encore trois à 5-4). Elle a littéralement joué les lignes.

Mais pourquoi ne pas avoir appelé un soigneur à 5-2, lors de la pause?

Je déteste appeler un physio, en fait. Et puis à ce moment, je n’avais pas le sentiment que c’était nécessaire. Cela ne me semblait pas être important. Je voulais juste continuer (ndlr: elle est pourtant arrivée et repartie du centre de presse en boitant).

Vous avez perdu tous les points sur vos services après la torsion de votre cheville: les appuis étaient-ils douloureux?

Non, je crois simplement que Pliskova a parfaitement joué sur mes services après ça. Je ne crois pas que cela a quelque chose à voir avec ma cheville. Elle a tout bonnement joué extrêmement bien.

Alors, est-ce l’une des défaites les plus amères de votre carrière?

Je ne sais pas, c’est toujours dur à dire. D’autant plus que je ne vois pas ce que j’aurais pu faire de plus sur ces balles de match. Je n’ai rien fait de faux. Mais elle a tout mis sur les lignes, ou fait un ace. En fait, je crois que je n’avais jamais vu une adversaire ne jouer que des coups lumineux, comme Karolina l’a fait à partir de 5-1, 40-30 pour moi dans le dernier set. C’est une bonne leçon, on apprend toujours: quand je serai à nouveau dans pareille situation, je devrai moi aussi tout lâcher.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un match fou, un scénario impossible à envisager. Déjà revenue de nulle part dans son quart de finale contre Karolina Pliskova, quand la Tchèque s’effondrait en fin de deuxième set après avoir remporté le premier, Serena Williams avait tout pour s’imposer. Elle avait donc gagné cette deuxième manche et menait largement dans le dernier set: au total, 4-6 6-4 5-1 40-30, balle de match. La messe était dite: l’Américaine allait filer retrouver Naomi Osaka en demi-finale, pour la revanche de la finale de l’US Open qui s’était conclue en faveur de la Japonaise dans les circonstances houleuses que l’on sait.

Eh bien pas du tout. C’est là que l’invraisemblable s’est produit. D’abord, une chose folle: sur son premier service de sa première balle de match, le juge de ligne annonçait une faute de pied. Sur sa deuxième balle, durant l’échange qu’elle finira par perdre, elle se tordait sérieusement la cheville gauche. De quoi perdre pied. À partir de là, tout a été différent.

En délicatesse avec cette cheville déjà «strappée» (bandée fermement), Serena Williams voyait Pliskova revenir à 5-4. Mais avec ses coups de fusil pour raccourcir les échanges, elle s’offrait encore trois balles de match à ce moment, sur le service de la Tchèque. Sans pouvoir les concrétiser. Affreux. Blessée, elle avait laissé passer sa chance à cause d’une mauvaise glissade. Terrible pour elle, qui a quitté le court effondrée, après l’égalisation de Pliskova à 5-5 et avant deux derniers jeux perdus sans pouvoir vraiment combattre.

Naomi Osaka, qui avait de son côté écarté facilement l’Ukrainienne Elina Svitolina 6-4 6-1 plus tôt dans la journée, va donc devoir se frotter à Karolina Pliskova. La Japonaise partira avec les faveurs de la cote. Pour sa fraîcheur (elle n’a joué que 1 h 12 contre 2 h 10 pour la Tchèque) et pour la propension de Pliskova à se crisper dans les moments clés, elle qui ne se sera qualifiée que par ce coup du sort qui a frappé Serena Williams et sa cheville gauche.

Créé: 23.01.2019, 07h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.