Lundi 27 janvier 2020 | Dernière mise à jour 00:12

Tennis Stan Wawrinka: «Essayer de faire reculer Roger»

Tard vendredi soir, le Vaudois mettait des mots sur sa troisième qualification de suite pour une demi-finale du Masters. Et sur ses retrouvailles avec Roger Federer (21h, en direct sur «LeMatin.ch»).

Stan Wawrinka après sa victoire contre Andy Murray: «C’est une belle victoire et un match d’un très bon niveau.»

Stan Wawrinka après sa victoire contre Andy Murray: «C’est une belle victoire et un match d’un très bon niveau.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

- Stan, malgré un petit trou d’air sur la fin, vous avez livré un match plein. On vous imagine très satisfait?

«Je le suis. C’est une belle victoire et un match d’un très bon niveau. Je voulais absolument réussir à être patient tout en dictant les échanges. Je savais quoi faire et je m’y suis tenu. Dans l’ensemble, je trouve ma prestation solide, même si j’étais un peu nerveux en servant pour le match à 5-4. A 5-2 par contre, je fais des bons choix mais je rate une volée, puis un revers sur lequel je ne prends pas assez de marge. Je suis très content de m’en être sorti en deux sets.»

- Troisième demi-finale de suite en trois participations. Qu’est-ce qui fait que Londres vous réussit si bien?

«Eh bien déjà, je trouve que ce tournoi est incroyable. C’est beau de faire partir du Top 8, de lutter toute l’année pour avoir le droit d’être là. Ensuite, les conditions sont bonnes pour moi, j’aime la salle et la surface. Et puis il faut dire aussi que, depuis trois ans, j’ai un bon bilan contre les meilleurs. Je les bats souvent.»

- On connaît votre faculté à utiliser la fatigue pour vous libérer au fil du tournoi. Mais celle de ce soir ne va-t-elle pas être un handicap?

«Il faudra voir demain (samedi). C’est vrai qu’en général, plus j’avance dans un tournoi, plus je dépense d’énergie, mieux je bouge. Du coup, je frappe mieux la balle et tout devient plus clair dans ma tête. Maintenant, il est 23h30, je ne vais pas être à l’hôtel avant minuit et demi. Le temps de faire mes soins, je ne vais pas m’endormir avant 3 ou 4 heures du matin. C’est le dernier tournoi de l’année, il y a aussi de l’usure, de la fatigue nerveuse. Franchement, je verrai bien les sensations au moment de me mettre dans le rythme ce samedi.»

- En face, vous allez retrouver Roger Federer, un an après votre incroyable demi-finale. Est-ce que vous allez aborder ce match d’une manière différente?

«Contre Roger, les données du problème sont assez simples. Sur le terrain, tout est très clair: celui qui distribuera le jeu va gagner. Comme on se connaît par cœur, il faut juste faire attention de ne pas tomber dans le piège du «Je vais changer ça parce qu’il me connaît». De mon côté, il faudra que j’essaie d’imposer mes frappes, de le faire jouer un maximum sur des appuis arrières. Et lui, il va tenter d’avancer, de varier, de distribuer avec son coup droit. Roger réalise une grosse saison, il est toujours redoutable en indoor. C’est donc un très gros défi qui m’attend, mais plus tennistiquement que mentalement.»

Créé: 21.11.2015, 08h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.