Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:46

Tennis Stan Wawrinka: «J’ai des gros résultats en moi»

Après avoir laissé parler son tennis contre Herbert (6-2 6-3), Stan Wawrinka n’était pas très bavard. Mais il ne cache pas ses ambitions.

Stan Wawrinka: «Il faut que je retrouve ce supplément de confiance qui fait sortir les coups de la raquette même quand je deviens un peu hésitant.»

Stan Wawrinka: «Il faut que je retrouve ce supplément de confiance qui fait sortir les coups de la raquette même quand je deviens un peu hésitant.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Stan Wawrinka, que gardez-vous de ce premier tour parfaitement maîtrisé?

La satisfaction d’avoir joué un match très solide et, surtout, d’avoir gagné. Pour moi, c’est le plus important en ce moment, car mon niveau est excellent à l’entraînement. Mais en match, j’ai besoin d’enchaîner plus pour atteindre un niveau de confiance qui me permettrait d’être encore plus relâché. C’est le but et j’y travaille, car je sens que j’ai des gros résultats en moi.

Votre niveau maximum est impressionnant, celui lors «des temps faibles» un peu moins. Est-ce là que vous avez encore une marge de progression?

On peut dire ça. Il faut que je retrouve ce supplément de confiance qui fait sortir les coups de la raquette même quand je deviens un peu hésitant. En fait, ce sont des moments où il faut être capable de faire des choses simples et efficaces. Et ce sera peut-être plus facile d’y arriver sur terre battue où j’ai beaucoup d’automatismes. Ça vient gentiment mais j’en veux plus.

Votre lettre ouverte publiée dans «The Times» a fait beaucoup de bruit. Quels sont les retours que vous avez reçus et pourquoi avoir choisi le «Times»?

Le Times est venu vers moi suite à mon tweet (ndlr: lequel exigeait une réaction du conseil des joueurs suite à la condamnation de Justin Gimelstob). Ils m’ont proposé d’écrire une lettre et j’ai trouvé que ce serait une bonne manière de détailler ma pensée. J’ai reçu beaucoup de retours positifs, notamment de gens plus ou moins extérieurs au tennis. Mais je pars aussi du principe que ceux qui ne l’ont pas aimée ne se sont pas forcément manifestés.

On pense directement à Novak Djokovic, le président du conseil des joueurs…

On a eu une bonne discussion avec Novak après notre entraînement en commun. Il le fallait. Je voulais quoi qu’il arrive lui parler. On a échangé; c’était bien.

Concrètement, pouvez-vous détailler ce que le tennis doit changer pour éviter ce que vous appelez «un déclin moral»? Seriez-vous prêt à entrer au conseil des joueurs pour vous investir?

J’étais déjà au conseil pas le passé et je ne suis pas certain de vouloir m’y réengager. Pour ce qui est du concret, je crois avoir tout dit. Maintenant, il faut que les structures reprennent leur rôle et que les changements interviennent à l’intérieur de celles-ci.

Créé: 07.05.2019, 15h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Sports