Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 10:36

Tennis Stan Wawrinka : «J’ai retrouvé ma spontanéité»

Sa victoire contre Dimitrov le conforte dans l’idée qu’il redevient lui-même, avec son style et sa façon de penser. Interview.

«Stan the Man» est de retour.

«Stan the Man» est de retour. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

- Stan Wawrinka, vous redoutiez beaucoup ce duel avec Dimitrov. Quel est votre sentiment deux heures après?

Je suis très heureux de cette victoire, mais surtout de mon niveau général. J’ai fait beaucoup de chemin depuis mon opération. Un très long chemin… J’en vois le bout mais je dois rester patient, continuer d’avancer pas à pas. Peu importe ce qui arrivera au prochain tour: même si je perds, je dois persister dans cette voie.

- Diriez-vous que vous êtes revenu proche des meilleurs?

Je suis encore loin de me considérer comme un favori du tournoi. Mon niveau est très élevé, aucun doute là-dessus. Je sais aussi que si je suis bien, je peux battre tout le monde sur le circuit. Mais il y a encore de nombreuses interrogations sur mon comportement en match, sur les réactions de mon corps, de ma tête. Je peux traverser des difficultés, des hauts et des bas. C’est une année de transition et je ne veux pas avoir trop d’attentes.

- Vous avez sollicité le kiné au troisième set. Pourquoi?

Je me connais assez bien pour penser que je n’ai rien de grave. Quand on joue avec une telle tension, sous une humidité aussi étouffante, des choses bizarres peuvent arriver. Je suis confiant dans le fait que tout ira bien mercredi.

- Avec l’accumulation des matches et, peu à peu, des victoires, vous semblez retrouver une certaine spontanéité...

Oui, parfaitement. Lorsque j’ai affronté Rafa (Nadal) à Toronto, que je me suis arraché, que je l’ai bousculé en jouant mal, que j’ai sauvé des balles de match, j’ai eu une sorte de déclic. Depuis, j’ai l’impression de retrouver mon style, ma façon de penser, ma ligne de conduite, ma spontanéité, la clarté dans mes choix. J’arrive à frapper les bons coups sans trop me poser de questions. Contre Dimitrov, c’était exactement ça. Je n’ai jamais laissé le moindre doute, la moindre frustration, envahir mon esprit. Forcément que pour arriver à ce résultat, il faut des victoires, donc de la confiance. Mais on dirait que ça vient.

Stan Wawrinka a sollicité le kiné en début de troisième set. Mais il n'est pas inquiet: «Je suis confiant dans le fait que tout ira bien mercredi.» Image: Keystone.

Créé: 28.08.2018, 07h57

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.