Samedi 17 novembre 2018 | Dernière mise à jour 02:18

Tennis Timea Bacsinszky s'offre une place en quart

La Vaudoise a battu l'Espagnole Carla Suarez Navarro en trois manches (5-7 7-5 6-2) et 2h37' de jeu.

Timea Bacseinszky a été très efficace au service (82% de premières balles).

Timea Bacseinszky a été très efficace au service (82% de premières balles). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Timea Bacsinszky a encore une fois fait parler sa bravoure. La Vaudoise est sortie victorieuse d'un duel acharné contre l'Espagnole Carla Suarez Navarro en 8e de finale à Rome (5-7 7-5 6-2).

Suarez Navarro à deux points du match

Après deux victoires aisées contre des joueuses de second plan - Yanina Wickmayer et Lesia Tsurenko -, Timea Bacsinszky passait un test autrement plus sérieux contre Carla Suarez Navarro, redoutable sur terre battue. Et ce test, la Vaudoise l'a réussi, même s'il s'en est fallu de peu.

Son adversaire espagnole n'a-t-elle pas mené 4-2 dans le second set, avant de se retrouver à deux points de la victoire à 5-4 30-15 sur son engagement? Mais c'était compter sans la guerrière de Belmont qui, une nouvelle fois, s'est accrochée là où d'autres auraient baissé les bras.

Revenue à hauteur de sa rivale, qu'elle devance d'une place dans la hiérarchie de la WTA, la no 10 mondiale a enfoncé le clou dès l'entame de la manche décisive, finissant par dégoûter la Barcelonaise avec son jeu tout en variations et un service efficace (82% de premières balles sur l'ensemble du match).

Et c'est après 2h37' de combat, un de plus dans sa carrière, que Timea Bacsinszky pouvait lever les bras au ciel après une ultime attaque en coup droit.

Sa bête noire se profile

Pour la première fois qualifiée pour les quarts de finale à Rome, la Vaudoise a un joli coup à jouer cette fin de semaine dans la Ville éternelle. Son niveau de jeu incite à l'optimisme, tandis que l'opposition semble moins relevée avec les éliminations de nombreuses têtes de série.

Si plusieurs ténors sont hors course à Rome, ce n'est pas le cas de Garbine Muguruza, que Timea Bacsinszky affrontera vendredi en quart de finale. L'Espagnole, no 4 mondiale, s'est montrée impressionnante depuis le début de la semaine, ne lâchant que six jeux en deux matches.

Les deux joueuses se connaissent bien pour s'être affrontées à trois reprises l'an dernier dans des parties importantes: 16e de finale à l'Open d'Australie, quart à Wimbledon et finale à Pékin. Trois matches très serrés qui sont à chaque fois revenus à Garbine Muguruza.

(SI/Le Matin)

Créé: 12.05.2016, 14h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters