Jeudi 19 avril 2018 | Dernière mise à jour 15:03

Tennis Wawrinka: «Ma première victoire, c’est de pouvoir jouer»

Le Vaudois a confirmé samedi sa participation à l’Open d’Australie. Même sans être à 100%, il est impatient d’entrer dans le vif du sujet.

Stan Wawrinka: «Je me suis décidé au dernier moment de venir ici et c’était le bon choix»

Stan Wawrinka: «Je me suis décidé au dernier moment de venir ici et c’était le bon choix» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

14 h et des poussières à l’horloge de Melbourne, soit le moment choisi par Stan Wawrinka pour faire face aux micros. Quelques minutes après avoir tapé dans la balle avec Pierre-Hugues Herbert puis Grigor Dimitrov, le Vaudois s’est présenté avec le sourire à son point presse, où l’attendait un monde fou. A tel point que la «meute» a dû changer de salle pour recueillir ses impressions.

Six mois après son opération du genou et quelques semaines seulement après avoir repris la raquette, l’ancien tenant du titre (2014) est donc venu confirmer sa participation à l’édition 2018 de cet Open d’Australie («Mon entraînement du jour m’a convaincu de m’aligner») et répéter son bonheur de pouvoir reprendre la compétition. Ceci bien qu’il soit conscient de n’être qu’au début de sa reconstruction. Morceaux choisis avant son entrée en lice de mardi contre Ricardas Berankis.

Stan, tout d’abord comment allez-vous?

Mieux (sourires)…. Mais toute cette période a été difficile. Cela a été très dur de revenir au point où je suis désormais. Ma première victoire c’est d’être ici et de pouvoir disputer ce tournoi. Je me suis décidé au dernier moment de venir ici et c’était le bon choix. Je suis heureux de la semaine que je viens de passer à m’entraîner énormément avec les meilleurs (ndlr: Djokovic, Nadal, Dimitrov, Monfils…). C’est la première fois depuis ma blessure que je peux jouer autant, pousser un peu la machine et mettre de l’intensité. Je ne suis bien sûr pas au niveau auquel je voudrais être mais au moins je vais pouvoir jouer, me tester…

Le chemin est effectivement encore long…

Oui, il y a encore beaucoup de travail à fournir et tout le processus est long. Mais il fallait bien que je recommence un jour et je crois que ce tournoi est le lieu idéal pour cela.

Ressentez-vous toujours des douleurs au genou?

Oui, bien sûr. Cela dépend comment je bouge, ce que je fais, mais il y a effectivement toujours de petites douleurs. L’appréhension est là aussi, car je ne suis pas encore à 100%, mais le fait de jouer avec pas mal d’intensité présente cet avantage de m’empêcher de trop penser. Cela me pousse à réagir sans réfléchir et c’est positif. Tout comme le fait de voir que mon genou résiste face aux charges que je me suis imposées ces derniers jours.

«Tennistiquement» parlant, quelles sont vos sensations?

Bonnes, car je sais que je frappe bien dans la balle. Après, le souci est de se remettre vraiment dans le bain et de renouer avec les réflexes en termes de déplacements, etc. Mais si je ne le sentais pas, je n’entrerais pas sur le terrain.

Ce retour, ce sera donc mardi contre Ricardas Berankis. Est-ce un bon tirage dans le contexte actuel ?

Je vous le dirai après le match (sourires)… Plus sérieusement, c’est un adversaire qui cherchera à dicter le rythme du fond du court et, donc, qui me mettra tout de suite dans le vif du sujet. On verra mais j’ai déjà tellement à penser pour moi-même que je ne vais pas trop m’attarder sur lui…

Qu’est-ce qui vous a le plus manqué jusqu’ici?

La compétition, le stress de l’avant match, le stress du match, l’adrénaline…

Enfin, un mot sur le tournoi en lui-même. Quels sont vos favoris?

Eh bien, je ne vais surprendre personne en parlant de Federer et de Nadal, qui seront très compliqués à battre, mais je crois aussi, au vu de ce que j’ai vu sur le court, que Novak Djokovic sera très dangereux s’il se sort de ses deux premiers tours. (Le Matin)

Créé: 13.01.2018, 07h59


Sondage

Super League: cinq équipes se tiennent en un point. A vote avis, qui sera relégué?






Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.