Mardi 7 juillet 2020 | Dernière mise à jour 17:30

TENNIS Haas bat Wawrinka en trois sets!

L'Allemand a battu le numéro 3 mondial, touché au dos, 5-7 6-2 6-2 en huitième de finale des Internationaux d'Italie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Battu dès son entrée en lice la semaine dernière à Madrid, Stanislas Wawrinka ne disputera pas non plus les quarts de finale du Masters 1000 de Rome. Touché au dos, le no 3 mondial s'est incliné 5-7 6-2 6-3 au 3e tour face à un excellent Tommy Haas (ATP 19). «Cette défaite ne m'affecte pas plus que cela. J'en connais les raisons. Je me suis bloqué le dos mardi» au cours d'un 1er tour joué dans le froid, soulignait le Vaudois, qui a souhaité tenter sa chance face au vétéran allemand (36 ans) alors qu'il n'était pas au mieux.

Titré à chaque fois qu'il a atteint le stade des quarts de finale cette saison (Chennai, Open d'Australie, Monte-Carlo), Stanislas Wawrinka s'est montré il est vrai très inconstant jeudi. Il commettait ainsi pas moins de 40 fautes directes, ne réussissant «que» 35 coups gagnants. Il était d'ailleurs nettement dominé dans les deuxième et troisième sets par un Tommy Haas inspiré et régulier tout au long de la rencontre malgré le fort vent.

Stanislas Wawrinka avait pourtant eu le match en mains. Mais, comme face à Dominic Thiem dans son 2e tour à Madrid, le champion olympique 2008 de double ne parvenait pas à maintenir son niveau de jeu après le gain du set initial. La faute avant tout à un dos endolori: malgré ses 8 aces, il n'a ainsi pas pu donner sa pleine mesure sur son service, devant faire face à 14 balles de break au total.

Dix jours devant lui

Cette défaite n'altérera sans doute pas la confiance de Stanislas Wawrinka. Le no 3 mondial avait déjà quitté prématurément le Foro Italico l'an dernier, déclarant forfait avant son 2e tour en raison d'une blessure à la cuisse droite. Cela ne l'avait pas empêché de briller quelques jours plus tard à Roland-Garros, atteignant les quarts de finale.

Sa participation au rendez-vous parisien avait pourtant semblé compromise, et son niveau de jeu moyen n'était pas aussi élevé que douze mois plus tard. "J'ai dix jours pour être prêt", soulignait le Vaudois, qui ne paraissait d'ailleurs pas inquiet à l'heure de la conférence de presse. Dix jours lui suffiront certainement pour soigner ses bobos et peaufiner sa préparation à Roland-Garros, où il fera partie des principaux outsiders. (SI/Le Matin)

Créé: 15.05.2014, 14h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.