Mercredi 19 juin 2019 | Dernière mise à jour 01:50

Tennis Wawrinka: «Samedi, on a tout réglé en cinq minutes»

Blagueurs et très complices, les deux Suisses ont facilement désamorcé la polémique qui enfle depuis samedi. «Je fais des tout petits progrès», a confessé Roger Federer au sujet de son dos.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rarement une conférence de presse n’avait été attendue avec pareille frénésie. Entre le dos du maître qui fait planer un doute sur sa participation à cette finale de Coupe Davis et la polémique autour de ce dernier samedi soir houleux à l’O2 Arena, Roger Federer et Stan Wawrinka avaient beaucoup de choses à dire. Extraits.

Sur la polémique née de l’échange entre le Vaudois et une personne qui semble être Mirka Federer, c’est Roger Federer qui s’est expliqué en premier. «Bon déjà, j’étais de l’autre côté du terrain donc tout n’était pas très clair pour moi. On a parlé avec Stan, Seve était là. Je voulais savoir s’il pouvait y avoir des ressentiments. Parce que des choses peuvent se passer dans la chaleur du moment. On s’est parlé et tout est réglé.»

Interrogé sur les propos de Cédric Mourier, lequel a confirmé à 20 minutes.ch l’implication de Mirka Federer, Stan Wawrinka ajoutait ensuite: «Je ne sais pas si l’arbitre a vraiment le droit de parler. Avec Roger, on n’a aucun problème. Avec le temps, on a appris à gérer ces petites situations inconfortables. Pour moi, l’arbitre a accumulé les erreurs tout au long du match, vous l’avez vu avec l’histoire de l’overrule au premier jeu du troisième set. Au final, toute cette histoire n’est qu’une broutille pour nous. C’est vous qui en faîtes tout un plat. Avec Roger, on avait réglé le tout en cinq minutes.»

Affaire classée donc. Et place maintenant à la vraie grande inquiétude de la semaine : le dos du numéro deux mondial. «Je peux déjà vous dire que je ne suis pas en état de m’entraîner, a d’emblée assuré «RF». J’espérais que les choses iraient plus vite. Maintenant je fais quand même des petits progrès («baby steps»). Je vais mieux que samedi soir, dimanche et lundi matin par exemple.»

Et Roger Federer de confesser: «C’est difficile de ne pas pouvoir m’entraîner parce que seul l’entraînement peut me donner des repères. Je me dis qu’il aurait été préférable que Stan termine le match à 5-4 samedi (ndlr. Le Vaudois marmonne quelque chose). Mais c’est vrai: je n’aurais pas mal au dos et on ne serait pas dans cette situation. D’un autre côté, le match est devenu historique grâce à ce long troisième set, dans une ambiance de fou »

Avant de quitter la pièce, Stan Wawrinka y alla même de sa petite blague: «On va attendre que vous partiez tous parce que Roger met des heures à se lever…» Autant dire que le rire dans l’assistance était sincère mais un rien angoissé. (Le Matin)

Créé: 18.11.2014, 18h09

Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.