Iran: 10 ans de prison pour trois Américains

Actualisé

Iran10 ans de prison pour trois Américains

Sur fond de tensions diplomatiques entre les deux pays, la justice iranienne a confirmé la condamnation de 3 Américains pour espionnage.

mage d'illustration.

mage d'illustration.

Keystone

La justice iranienne a confirmé en appel la peine de dix ans de prison de quatre personnes pour «collaboration» avec les Etats-Unis, a annoncé dimanche le procureur général de Téhéran. Il s'agit d'un Américain, de deux Irano-américains et d'un ressortissant libanais.

Reproduite par l'agence Mizanonline qui dépend du ministère de la Justice, cette annonce intervient en pleine tension entre l'Iran et les Etats-Unis. Ces derniers ont durci le ton à l'égard de Téhéran depuis l'arrivée au pouvoir du président Donald Trump.

Un ressortissant américain «a été condamné à dix ans de prison pour collaboration avec des gouvernements étrangers et sa peine a été confirmée en appel», a déclaré Abbas Jafari Dolatabadi, le procureur général de Téhéran.

Il s'agit de Xiyue Wang, cité comme étant un Sino-Américain dont la condamnation à dix années de réclusion avait été annoncée le 17 juillet par la justice iranienne. Il est accusé «d'infiltration», aucun détail n'a été fourni sur les faits reprochés.

Par ailleurs, «un ressortissant libanais (Nezar Zaka) a été condamné à dix ans de prison pour collaboration avec le gouvernement américain», a confirmé le procureur dimanche.

Libération demandée

«De même, deux ressortissants iraniens (ayant aussi la nationalité américaine, ndlr) ont été condamnés à dix ans de prison pour collaboration avec un gouvernement ennemi. Leurs peines ont été confirmées en appel», a-t-il ajouté.

Ces deux ressortissants irano-américains, l'homme d'affaires Siamak Namazi et son père Mohammad Bagher Namazi, ont été condamnés ainsi que le Libanais Nezar Zaka et trois autres personnes en octobre 2016 à dix ans de prison pour «espionnage» au profit de Washington.

Les Etats-Unis ont demandé à plusieurs reprises la libération immédiate de ces hommes. Washington demande aussi la coopération de Téhéran dans le cas de Robert Levinson, un ancien agent du FBI, porté disparu en Iran depuis 2007. Téhéran affirme ne disposer d'aucune nouvelle information sur son sort.

(ats)

Ton opinion