Berne: 14,4 milliards pour entretenir le réseau ferré
Publié

Berne14,4 milliards pour entretenir le réseau ferré

Le Conseil des États a octroyé des fonds supplémentaires aux compagnies ferroviaires suisses afin de notamment pérenniser les installations et d’améliorer la ponctualité.

Sous réserve des accords qui seront conclus avec les différentes compagnies de chemins de fer, près de la moitié des 14,4 milliards de francs iront aux CFF. (image d’illustration)

Sous réserve des accords qui seront conclus avec les différentes compagnies de chemins de fer, près de la moitié des 14,4 milliards de francs iront aux CFF. (image d’illustration)

Keystone

Les compagnies de chemins de fer disposeront d’une enveloppe de 14,4 milliards de francs pour entretenir et moderniser leurs infrastructures de 2021 à 2024. Le Conseil des États a adopté à l’unanimité ce financement qui dépasse de 1,2 milliard le montant attribué pour les quatre années précédentes.

Les fonds supplémentaires sont avant tout destinés à couvrir les besoins dans les domaines des voies et des accès au rail, des ponts et des tunnels, des installations de sécurité et des exigences liées à la protection de l’environnement.

Ils permettront de stabiliser le trafic ferroviaire et d’améliorer la ponctualité qui a souffert ces dernières années, a relevé Olivier Français (PLR/VD) pour la commission. Le financement de ces montants passera par le fonds d’infrastructure ferroviaire.

Sous réserve des accords qui seront conclus avec les différentes compagnies de chemins de fer, près de la moitié des 14,4 milliards de francs iront aux CFF (7,6 milliards). Environ 5,9 milliards sont destinés aux chemins de fer privés.

Le plafond de dépenses prévoit encore 300 millions pour les dépenses imprévisibles comme les dommages dus à des catastrophes naturelles et 500 millions pour les systèmes de l’ensemble du réseau. Les dépenses liées à l’exploitation et au maintien de la qualité des infrastructures sont entièrement financées par le fonds d’infrastructure ferroviaire.

Ferroutage favorisé

Les sénateurs ont également approuvé 300 millions de francs pour le cofinancement des installations de transport de marchandises durant la même période de 2021-2024. Ce montant permettra de poursuivre l’encouragement du fret ferroviaire et du transfert du trafic de marchandises transalpin de la route au rail.

Le crédit sera financé comme par le passé par des recettes provenant de l’impôt sur les huiles minérales et par des recettes issues du transport routier et aérien. Le Conseil national avait donné son feu vert lors de la session d’automne.

(ATS/NXP)

Votre opinion