360 degrés: 15 000 casques de réalité virtuelle en... 10 minutes

Actualisé

360 degrés15 000 casques de réalité virtuelle en... 10 minutes

Les technophiles enthousiastes ont répondu présent à l'ouverture des précommandes du HTC Vive, le plus luxueux des accessoires en lice.

par
Jean-Charles Canet

L'annonce du prix officiel du casque HTC Vive Pre, la semaine dernière, (899 euros pour la Suisse, taxes et frais de port non compris), a pu faire tiquer les observateurs technophiles. Il n'empêche que, à l'issue d'un compte à rebours achevé lundi à 16 heures, le plus haut de gamme des accessoires conçus pour plonger son utilisateur dans la réalité virtuelle a trouvé suffisamment de preneurs prêts à risquer leurs économies dans une expérience au futur encore incertain.

Shen Ye, spécialiste du secteur chez HTC, s'est même fendu d'un tweet enthousiaste pour marquer le coup. Ce dernier indique que pas moins de 15'000 exemplaires ont été pré-commandés sur le site du constructeur taïwanais en dix minutes. Le délai de livraison, fixé dans un premier temps à avril en est maintenant à mai, suivant le chemin emprunté par l'Oculus Rift, autre casque de réalité virtuelle dont les précommandes (699 euros), ouvertes en janvier, assurent désormais une livraison repoussée à juillet.

Adossé à l'éditeur Valve notamment pour fournir l'appareil en contenus immersifs, le HTC Vive Pre est fourni avec divers accessoires dont deux capteurs destinés à délimiter l'espace dans lequel son utilisateur peut se mouvoir et deux manettes, une dans chaque main. C'est actuellement la proposition d'immersion la plus complète. Le casque doit être relié à un ordinateur de génération récente pour fonctionner.

Quatre acteurs principaux tentent cette année de se ménager une place dans un secteur ou tout semble encore à inventer: dans le créneau haut de gamme, HTC est en compétition directe avec Facebook propriétaire d'Oculus Rift. Dans le milieu de gamme, Sony prévoit toujours de lancer le PlayStation VR en tant qu'accessoire pour la PlayStation 4 et, enfin, en entrée de gamme, Samsung promeut une version très allégée de l'Oculus Rift avec un casque dans lequel un smartphone Android de même marque sert d'écran lorsqu'il y est inséré.

Les premiers tests de particuliers, tantôt enthousiastes, tantôt dubitatifs, se multiplient sur les sites de partage de vidéos. En voici un (voir ci-dessus) qui parvient à faire une démonstration, disons, un peu plus éclairante que la moyenne.

Ton opinion