Tunisie - 16 migrants morts lors d'un naufrage
Actualisé

Tunisie16 migrants morts et 166 autres secourus au large de Zarzis

Seize personnes ont été retrouvées sans vie sur l’embarcation qui les transportait, où 166 migrants âgés de 15 à 48 ans ont été secourus.

Le 19 mai 2021, des migrants nigérians secourus après le chavirement de leur bateau au large des côtes tunisiennes, se trouvaient à Zarzis. Plus de 50 personnes ont disparu après le naufrage et 32 personnes ont été sauvées.

Le 19 mai 2021, des migrants nigérians secourus après le chavirement de leur bateau au large des côtes tunisiennes, se trouvaient à Zarzis. Plus de 50 personnes ont disparu après le naufrage et 32 personnes ont été sauvées.

AFP

La Marine tunisienne a secouru au large de Zarzis, au sud, 166 migrants originaires de plusieurs pays africains, partis de Libye avec une embarcation sur laquelle 16 cadavres ont été retrouvés, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Partie des côtes libyennes dans la nuit du 16 au 17 juillet, cette embarcation est tombée en panne dans la zone des recherches, au large de Zarzis, a indiqué à l’AFP le porte-parole du ministère de la Défense, Mohamed Zekri.

Âgés entre 15 et 48 ans, 166 migrants, dont 65 Marocains, 62 Bangladais et 15 Égyptiens, ont été secourus, a ajouté Mohamed Zekri, chiffres confirmés par le porte-parole de la Garde nationale (gendarmerie) Houcem Eddine Jebabli. Seize personnes sans vie ont été retrouvées sur le bateau qui les transportait, a indiqué Houcem Eddine Jebabli, sans être en mesure de donner, pour le moment, des informations sur la cause de leur décès. «Les recherches sont en cours pour connaître de quoi ils sont morts», a affirmé Houcem Eddine Jebabli.

Plus d’un millier de migrants

La Tunisie a secouru et accueilli depuis janvier plus d’un millier de migrants partis de Libye, dont les embarcations avaient fait naufrage au large des côtes tunisiennes, selon l’Organisation internationale des migrations (OIM). Au cours des quatre premiers mois de l’année, 11’000 départs par la mer depuis la Libye ont eu lieu, soit 73% de plus qu’à la même période l’an passé, en raison notamment de la «détérioration» de la situation pour les étrangers dans le pays, selon le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR).

Le nombre de migrants décédés en mer en tentant de rejoindre l’Europe a plus que doublé cette année, a indiqué mi-juillet l’OIM. Selon les statistiques publiées par l’OIM, la majorité des décès ont été enregistrés en mer Méditerranée (896), ce qui représente une augmentation de 130% par rapport à la même période en 2020.

(AFP)

Votre opinion