Rencontre sous haute surveillance: 1600 militaires prévus au sommet sur l’Ukraine à Lugano, début juillet

Publié

Rencontre sous haute surveillance1600 militaires prévus au sommet sur l’Ukraine à Lugano, début juillet

La Confédération participera à la sécurité de la rencontre qualifiée «d’événement extraordinaire». L’engagement n’entraîne pas de surcoûts, assurent les autorités.

Jusqu’à 1600 soldats seront mobilisés pour renforcer la sécurité à Lugano, les 4 et 5 juillet.

Jusqu’à 1600 soldats seront mobilisés pour renforcer la sécurité à Lugano, les 4 et 5 juillet.

Gesa Lüchinger

L’Ukraine Recovery Conference, axée sur la reconstruction de l’Ukraine, aura lieu les 4 et 5 juillet, à Lugano. La rencontre internationale qui accueillera un millier d’invités de 40 pays était prévue avant le début de la guerre en Ukraine. La situation a rapidement redessiné les contours de ce sommet pour se focaliser sur l’aide à apporter à Kiev, après la fin des combats. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, doit y participer, par vidéoconférence ou en faisant le déplacement, mais sa venue n’est toujours pas confirmée (lire encadré).

Vendredi, le Conseil fédéral a annoncé que la Confédération allait participer à garantir la sécurité de cet «événement extraordinaire», selon les termes du gouvernement suisse. «La conférence s’inscrit dans un climat international très tendu (…) un vaste dispositif de sécurité impliquant l’intervention de forces policières de la Confédération et du canton, ainsi que de l’armée, est indispensable», écrivent les autorités.

Zelensky attendu mais pas confirmé

Le mystère reste entier sur la participation du président ukrainien Volodymyr Zelensky, les 4 et 5 juillet, à Lugano. Les services du président de la Confédération Ignazio Cassis étaient restés vagues quant à l’intervention du chef d’Etat, qu’elle soit virtuelle ou en présentiel, le 25 mai dernier. Selon le média «Watson», qui cite des sources «bien informées», une chambre d’hôtel serait déjà réservée sur les bords du lac de Lugano, au cas où Volodymyr Zelensky décidait de faire le déplacement.

Budget ordinaire de l’armée

La police cantonale du Tessin sera soutenue par les forces d’intervention policières communales de Lugano, des cantons et de la Confédération, par des militaires et par des membres de l’Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF). Le Conseil fédéral a également approuvé l’engagement d’un effectif maximum de 1600 militaires au profit des autorités cantonales tessinoises ainsi que la restriction temporaire de l’usage de l’espace aérien dans la région de Lugano dans un laps de temps allant au maximum du 1er au 8 juillet.

La Confédération assumera 80% des coûts, dont le montant total n’est pas révélé. Les autorités assurent toutefois que ces «mesures n’entraînent pas de dépenses supplémentaires pour la Confédération. Le financement est réglé dans le cadre du budget ordinaire de l’armée.»

(Comm/jba)

Ton opinion

1 commentaire