Publié

Rome20'000 euros d'amende pour avoir gravé ses initiales sur le Colisée

Un Russe d'une quarantaine d'années s'est fait interpeller par les carabiniers italiens. L'homme écope également de quatre mois de prison avec sursis.

C'est le cinquième visiteur du Colisée sanctionné pour avoir endommagé le patrimoine culturel national.

C'est le cinquième visiteur du Colisée sanctionné pour avoir endommagé le patrimoine culturel national.

Keystone

Un touriste russe, qui avait gravé vendredi un K correspondant à son initiale sur un mur intérieur du Colisée, a été condamné ce samedi 22 novembre par un juge italien à acquitter une amende de 20'000 euros (plus de 24'000 francs suisses), a rapporté l'agence ANSA.

Quatre mois de réclusion

L'homme de 42 ans, qui n'a aucun précédent judiciaire, avait été surpris en flagrant délit en train de graver à l'aide d'une pierre pointue trouvée par terre un large K – 17 cm de large, 25 de haut – sur une paroi de brique.

Interpellé par les carabiniers, il a été condamné également samedi à quatre mois de réclusion mais avec sursis.

Depuis début 2014, c'est le cinquième visiteur du Colisée sanctionné pour avoir endommagé le patrimoine culturel national. Les autres étaient un père et fils australien, et deux adolescents canadien et brésilien.

Selon le quotidien romain Il Messaggero, après ce dommage, le nombre des caméras intérieures devrait être accru pour surveiller les moindres recoins. Un haut-parleur installé à l'entrée devrait par ailleurs rappeler en six langues le bon comportement à tenir. Des panneaux aux entrées devraient informer les visiteurs des pénalités des infractions.

Six millions de visiteurs par an

Le Colisée, appelé encore amphithéâtre Flavien, est un des monuments les plus visités de Rome, d'Italie et du monde.

Plus grand amphithéâtre sous l'Empire romain (188 mètres sur 156 mètres), il accueille environ six millions de visiteurs par an.

Il est en cours de restauration depuis septembre 2013 grâce à un financement de 25 millions d'euros offert par Diego della Valle, le patron des chaussures de luxe Tod's. Ces travaux devraient s'achever au printemps 2016.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!