17.10.2018 à 13:45

27 jours de compétition et déjà 8 nouveaux étrangers

Hockey sur glace

Après moins d’un mois de compétition, huit nouveaux renforts étrangers ont été engagés par des clubs de l'élite. Parfois à titre préventif, le plus souvent en raison de blessures.

par
Cyrill Pasche
Cory Emmerton est l'un des huit nouveaux renforts étrangers engagés par les clubs de l'élite depuis le début du championnat.

Cory Emmerton est l'un des huit nouveaux renforts étrangers engagés par les clubs de l'élite depuis le début du championnat.

Keystone

Plus de la moitié des douze formations de National League a déjà eu recours aux services d’un (et même deux dans le cas de GE Servette) étranger supplémentaire. Le plus souvent par la faute des blessures qui se sont abattues sur les étrangers sous contrat depuis le début de la saison.

Un jour avant le début du championnat, Ambri avait engagé le Tchèque Jiri Novotny pour pallier l’absence de l’Américain Bryan Lerg. Mercredi matin, FR Gottéron a annoncé l’engagement du Canadien Jacob Micflikier, le huitième et dernier arrivé en date dans le championnat de Suisse. Il remplace le Tchèque Michal Birner, absent pour une durée de 2 à 3 semaines.

Sept clubs ont ainsi déjà dû faire appel à de nouveaux mercenaires alors que le championnat a débuté il y a à peine plus de trois semaines. Au total, huit étrangers ont rejoint la Suisse en cours de route. Sans doute un record à ce stade de la saison.

Seuls cinq clubs n'ont pas (encore) fait appel à de nouveaux joueurs étrangers: Bienne, Berne, Langnau, Zoug et les ZSC Lions (ces deux dernières équipes, en cas d’indisponibilité d’un de leurs étrangers, puisent dans l’effectif de leur équipe ferme en Swiss League: Zoug Academy et respectivement GCK Lions).

GE Servette, la poisse d’entrée de jeu

GE Servette a été la première équipe touchée par la poisse durant le championnat. Match d’ouverture à Bienne, 21 septembre: l’Américain Tommy Wingels, l’une des deux nouvelles recrues estivales de Chris McSorley, quitte la patinoire après seulement 13 minutes de jeu, violemment touché par un puck perdu au visage. Diagnostic: triple fracture de la mâchoire.

Quelques jours plus tard, c’est l’autre renfort des Aigles, le Canadien Lance Bouma, qui est contraint de jeter l’éponge lors d’un match à Ambri. Blessé à un genou, il est annoncé «out» pour la saison, même si Chris McSorley, samedi dernier, a expliqué dans les colonnes de la Tribune de Genève que le Canadien pourrait bien être de retour au jeu à temps pour les play-off.

Jeffrey, de 4 mois à 14 jours…

Quant au Lausanne HC, il a frôlé la catastrophe avec le Canadien Dustin Jeffrey, touché aux ligaments du poignet et dans un premier temps officiellement annoncé «out» pour une durée de trois à quatre mois par le club vaudois.

Des examens supplémentaires effectués à Berne ont toutefois permis d’invalider le premier diagnostic: pas d’opération nécessaire et une absence qui est subitement passée de 3-4 mois à… seulement 14 jours. Reste qu’entre ces deux diagnostics bien différents, le directeur sportif Jan Alston avait déjà engagé Cory Emmerton pour remplacer le joueur clé du LHC…

D’autres renforts étrangers sont tombés au combat ces dernières semaines: comme l’Américain Garrett Roe (soigne une blessure au dos et sera de retour à la fin du mois de décembre) et le Canadien David McIntyre du côté de Zoug. A Davos, la saison du Finlandais Sami Sandell, blessé à un genou, pourrait être terminée.

Déjà huit mercenaires débarqués en cours de route:

Ambri

20 septembre: Jiri Novotny (Tch)

Davos

6 octobre: Anton Rödin (Sue)

FR Gottéron

17 octobre: Jacob Micflikier (Can)

GE Servette

1 octobre: Jack Skille (USA)

6 octobre: Daniel Winnik (Can)

Lausanne

10 octobre: Cory Emmerton (Can)

Lugano

5 octobre: Henrik Haapala (Fin)

Rapperswil

6 octobre: Radek Smolenak (Tch)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!