28.10.2020 à 07:46

Baseball32 ans après, les Dodgers remportent enfin le titre

«LA ville des CHAMPIONS»: quinze jours après le 17e sacre NBA des Lakers, les Dodgers ont remporté mardi les World Series de baseball (MLB), mettant fin à 32 ans de disette dans une liesse générale à Los Angeles.

Los Angeles Dodgers aux anges après leur victoire synonyme de titre.

Los Angeles Dodgers aux anges après leur victoire synonyme de titre.

KEYSTONE

Les Dodgers se sont imposés quatre victoires à deux, aux dépens des Tampa Bay Rays dans cette finale de la Ligue nord-américaine. Ils ont décroché leur dernier succès décisif 3 à 1, mardi à Arlington (Texas) où était délocalisée cette série.

Un home-run de Mookie Betts dans le 8e inning a assuré la victoire à L.A. qui a fini en trombe une rencontre longtemps sous la mainmise de Tampa Bay à la mène 1-0 dès la première période. Le voltigeur, champion en 2018 avec les Boston Red Sox, avait donné un premier avantage aux siens dans le 6e inning juste après qu’Austin Barnes eut égalisé.

«C’est surréaliste. Nous avons travaillé si fort. Nos coeurs ont été brisés tant de fois», s’est exclamé ce dernier très ému, évoquant sans les citer les défaites en 2017 et 2018 à ce stade.

Sitôt la victoire tant attendue acquise, cris, klaxons, pétards se sont fait entendre aux quatre coins de L.A. De West Hollywood au Downtown, où deux semaines plus tôt les fans des Lakers s’étaient rassemblés en masse pour célébrer le titre de basket glané par LeBron James et les siens, jusqu’aux abords du Dodgers Stadium au nord de la Cité des Anges.

Un septième sacre

«Allez, pouvons nous avoir une parade ?!! Je sais qu’on ne peut pas, mais MINCE je veux célébrer (nos victoires) avec nos fans des Lakers et des Dodgers !!! L.A. est la ville des CHAMPIONS», a d’ailleurs tweeté la superstar de la balle orange.

Les Dodgers comptent désormais sept titres de champion à leur palmarès, qui en fait la sixième équipe la plus sacrée de l’histoire. Loin devant se trouvent les New York Yankees avec 27 trophées, suivis par les Saint-Louis Cardinals (11), les Botston Red Sox et Oakland Athletics (9), ainsi que les San Francisco Giants (8).

Ce sacre, le premier depuis 1988, vient récompenser une équipe à la régularité exemplaire ces quatre dernières saisons, mais qui a échoué deux fois lors des World Series en 2017 et 2018 donc, mais aussi en finale de conférence nationale l’an passé.

Au cours de cette saison régulière inédite, réduite à 60 matches au lieu des 162 habituels à cause du coronavirus, L.A. a fini avec le meilleur bilan de 43 victoires contre 17 défaites. En play-offs, le club californien s’est successivement débarrassé des Milwaukee Brewers (2-0), des San Diego Padres (3-0), des Braves d’Atlanta (4-3) puis de Tampa Bay.

Les Rays, eux, étaient à la recherche du premier titre de leur histoire. Cet échec est leur deuxième à ce stade après celui concédé en 2008 contre les Phillies de Philadelphie.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé