Méditerranée: 354 migrants secourus en mer d'Alboran
Publié

Méditerranée354 migrants secourus en mer d'Alboran

Vendredi, 354 migrants ont été sauvés de la noyade dans les eaux territoriales espagnoles. 32 autres ont été secourus au large de Beyrouth.

1 / 133
Trente-quatre personnes, en majorité des femmes, ont perdu la vie lors du naufrage d'une embarcation clandestine de migrants au large des îles Kerkennah en Tunisie. Douze corps supplémentaires ont été retrouvés mercredi. (10 juin 2020)

Trente-quatre personnes, en majorité des femmes, ont perdu la vie lors du naufrage d'une embarcation clandestine de migrants au large des îles Kerkennah en Tunisie. Douze corps supplémentaires ont été retrouvés mercredi. (10 juin 2020)

Keystone
Les gardes-frontières iraniens sont accusés d'avoir refoulé des migrants Afghans qui seraient morts noyés. L'Iran nie ces accusations. (Vendredi 8 mai 2020)

Les gardes-frontières iraniens sont accusés d'avoir refoulé des migrants Afghans qui seraient morts noyés. L'Iran nie ces accusations. (Vendredi 8 mai 2020)

AFP
Le bébé d'une migrante africaine est né et mort pendant la traversée entre l'Afrique et l'archipel espagnol des Canaries, à bord d'une embarcation de fortune. (Mercredi 8 janvier 2019) (Image d'illustration)

Le bébé d'une migrante africaine est né et mort pendant la traversée entre l'Afrique et l'archipel espagnol des Canaries, à bord d'une embarcation de fortune. (Mercredi 8 janvier 2019) (Image d'illustration)

AFP

Trois migrants ont péri noyés et 354 autres ont été secourus vendredi dans les eaux territoriales espagnoles. A l'autre bout de la Méditerranée, la Marine libanaise et une mission de l'ONU ont annoncé avoir secouru 32 Syriens tombés en panne au large de Beyrouth.

Les gardes-côtes espagnols ont annoncé vendredi qu'ils avaient secouru en Méditerranée occidentale 35 migrants en provenance d'Afrique sub-saharienne et retrouvé trois corps dans leur navire en perdition. Les sauveteurs recherchent toujours 18 autres migrants qui étaient aussi à bord selon leurs compagnons.

Le bateau avait quitté Nador, dans le nord du Maroc, pour l'Espagne avec un total de 56 personnes à bord, a dit à l'AFP une porte-parole des services de sauvetage en mer.

Vendredi après-midi, un total de 354 personnes, qui effectuaient la traversée à bord de neuf canots pneumatiques, ont été sauvés dans les eaux territoriales espagnoles.

Plus de 43'000 migrants ont gagné l'Espagne depuis le début de l'année, plus de 38'000 par voie maritime. C'est un chiffre trois fois supérieur à celui de l'an dernier pour la même période. Près de 5000 ont tenté de rejoindre l'Europe par voie terrestre, en entrant dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au Maroc, complète l'Organisation internationale pour les Migrations (OIM).

L'Espagne est devenue le principal point d'entrée des migrants fuyant l'Afrique à destination de l'Europe, devant l'Italie où le nouveau gouvernement arrivé aux affaires en juin, qui comprend la Ligue (extrême droite), refuse l'accès de ses ports aux navires de secours.

En route pour Chypre

A l'autre bout de la Méditerranée, la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) a repéré jeudi matin un «petit bateau blanc» transportant 19 hommes, six femmes et sept enfants et qui dérivait au nord-ouest de la capitale libanaise, a-t-elle indiqué dans un communiqué. Les occupants tentaient de rejoindre Chypre.

«Le bateau n'avait plus de carburant et les passagers n'avaient plus d'eau ni de nourriture depuis quatre jours», a complété la mission. La Marine libanaise avait ensuite pris le relais et les avait ramenés à Beyrouth jeudi soir.

La Marine libanaise a confirmé avoir pris en charge les 32 Syriens, ainsi qu'un Libanais qui se trouvait également à bord. Ils cherchaient à rejoindre Chypre «illégalement», a-t-elle précisé.

Début septembre, les autorités chypriotes avaient annoncé vouloir conclure un accord de rapatriement avec le Liban, affirmant que nombre de migrants récemment arrivés sur l'île méditerranéenne provenaient de ce pays.

Millions de Syriens en exil

Le Liban estime à 1,5 million le nombre de réfugiés syriens vivant sur son sol. Moins d'un million d'entre eux sont inscrits auprès du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Le conflit en Syrie, qui dure depuis 2011, a coûté la vie à plus de 360'000 personnes et poussé à l'exil plusieurs millions d'autres, la majorité ayant trouvé refuge dans les pays voisins, comme au Liban.

(ats)

Votre opinion