Hockey sur glace: 4 à 6 étrangers: le camp du «Non» toujours plus grand

Publié

Hockey sur glace4 à 6 étrangers: le camp du «Non» toujours plus grand

Sauf surprise, la proposition d'augmenter le nombre d'étrangers en National League sera balayée.

par
Grégory Beaud
Marc Luethi, CEO du CP Berne, est un des initiateurs de la proposition.

Marc Luethi, CEO du CP Berne, est un des initiateurs de la proposition.

Mercredi, l'Assemblée de la ligue se prononcera sur la proposition d'augmenter le nombre d'étrangers en National League de quatre à six. A l'initiative principale de Berne, l'idée a, dans un premier temps, divisé les douze clubs de l'élite. Pour que l'augmentation soit validée, les initiants avaient besoin de sept votes favorables. Dans un premier temps, Berne, Davos, GE Servette et Lausanne figuraient dans le camp du «Oui».

Lausanne hésite

Après quelques semaines de doute, il semble désormais clair que la proposition ne passera pas. Et pour cause. Les quatre clubs favorables n'ont pas réussis à trouver d'autre organisation pour les suivre. Pire encore, il se murmure même que le Lausanne HC serait actuellement en train d'hésiter. «Certains son en train de se rendre compte de la raison pour laquelle cette proposition a été lancée, nous glisse un observateur du milieu. Les clubs sans gardien pour la saison prochaine ont voulu ce changement. Ce n'est pas un hasard.»

D'ici le vote de mercredi, il y a peu de chance que la tendance s'inverse même s'il ne faut jamais sous-estimer le travail de lobby du CP Berne. Sauf improbable retournement de situation, on devrait donc assister à un statut-quo, mercredi.

En l'état, voici l'état des lieux en ce qui concerne les intentions e vote des uns et des autres.

Ils sont favorables à l'augmentation du nombre d'étrangers:

Berne, Davos et GE Servete.

Ils sont opposés à l'augmentation du nombre d'étrangers:

Ambri, Bienne, FR Gottéron, Langnau, Rapperswil, Zoug et Zurich.

Ils sont encore indécis:

Lausanne et Lugano.

Ton opinion