Actualisé

Syrie400 morts en 10 jours de raids aériens sur Alep

Les bombardements de l'armée de l'air syrienne ont fait 401 morts, dont 117 enfants, en dix jours de raids sur les secteurs rebelles de la ville d'Alep et de sa province, selon le bilan d'une ONG.

Un Syrien pleure sur les décombres de son immeuble à Alep.

Un Syrien pleure sur les décombres de son immeuble à Alep.

Keystone

La situation est dramatique à Alep, en Syrie, selon une ONG: plus de 400 personnes ont trouvé la mort dans les raids aériens sur les quartiers rebelles.

«Du 15 au 24 décembre inclus, 401 personnes ont péri, dont 117 enfants, 34 femmes et 30 rebelles», selon le bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les raids mercredi ont visé Sakhour, un quartier de l'est d'Alep, et l'aviation larguait des barils de TNT sur Nakrine, une localité de la province, où des combats opposent les rebelles et les jihadistes à l'armée syrienne appuyée par les supplétifs des Forces de défense nationales et des combattants chiites libanais du Hezbollah.

Dans sa première réaction officielle, par le biais de l'agence Sana, Damas a assuré mardi, en réponse aux critiques américaines, viser des jihadistes étrangers qui se trouvent parmi les civils.

L'opposition syrienne a menacé à nouveau mardi de ne pas participer à la conférence sur la paix prévue en janvier en Suisse si l'armée poursuivait ses raids.

(AFP)

Votre opinion