Actualisé 06.07.2020 à 12:51

Coronavirus47 nouveaux cas en Suisse, 3e jour sous la barre des 100

642 cas ont été enregistrés en sept jours. On ne dénombre pas de nouveau décès ce lundi, mais le le taux de reproduction inquiète.

Au premier jour du masque obligatoire dans les transports publics, l'OFSP annonce 47 nouveaux cas.

Au premier jour du masque obligatoire dans les transports publics, l'OFSP annonce 47 nouveaux cas.

Keystone

La Suisse a enregistré 47 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, a annoncé lundi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). C'est le troisième jour consécutif que le nombre de contaminations quotidiennes est sous la barre des 100.

L'OFSP a fait état de 70 nouveaux cas dimanche, 97 samedi, 134 vendredi, 116 jeudi et 137 mercredi. Au total, la Suisse et la Principauté du Liechtenstein ont recensé 32'315 cas confirmés depuis le début de la crise, dont 642 ces sept derniers jours. Aucun nouveau décès n'a été annoncé lundi, le total étant maintenu à 1686.

Une nouvelle hospitalisation

Il y a eu une nouvelle hospitalisation, le total étant de 4058 depuis le début de l'épidémie. Quant aux tests, 636'397 ont été effectués, dont 6,1% étaient positifs. En 24 heures, le personnel soignant a effectué 4082 tests.

Le taux de reproduction - c'est-à-dire le nombre moyen d'infections causées par un individu infecté - suscite des inquiétudes. Selon la Swiss National Covid-19 Science Task Force, ce taux était de 2,36 lors de la dernière estimation possible, le 22 juin. Cela signifie qu'une personne infectée transmet le virus à plus de deux personnes.

La dernière fois que le taux avait atteint une valeur pareille était début mars. Autour du 22 mars, le taux de reproduction était tombé sous 1. Depuis la mi-juin, il est nettement supérieur à 1.

Plus d'un million de téléchargements

L'application SwissCovid a elle passé la barre du million d'utilisateurs vendredi. Dimanche, 1'002'682 personnes avaient activé l'application sur leur téléphone portable, selon les données publiées lundi par l'Office fédéral de la statistique. L'application complète le traçage classique des contacts utilisé par les cantons.

Elle mesure anonymement la durée et la distance par rapport aux autres téléphones portables. Elle enregistre un contact étroit, soit de moins de 1,5 mètre et de plus de 15 minutes. Les utilisateurs qui auront été en contact avec une personne infectée seront averties pour autant que ces deux personnes aient téléchargé l'application.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!