08.04.2020 à 16:01

5 choses à savoir sur la nouvelle directrice du CP Berne

Hockey sur glace

Le club de la capitale a nommé Florence Schelling au poste de directrice sportive. Dans le milieu depuis plus d'une décennie, elle est loin d'être une inconnue.

par
Grégory Beaud

Depuis l'arrêt de sa carrière en 2018, Florence Schelling a gravi rapidement les échelons dans le coaching jusqu'à devenir sélectionneur nationale de l'équipe de Suisse M18 la saison dernière, après une année en tant qu'assitante. Habituée à ce statut de pionnière, elle s'était révélée aux yeux du grand public en 2006 lors des Jeux olympiques de Turin en étant gardienne titulaire à seulement 17 ans. Voici cinq autres choses à savoir sur celle qui vient d'accepter l'un des rôles les plus prestigieux du hockey suisse.

----------

1. Elle est devenue gardienne pour aider ses frères

Si Florence Schelling est devenue gardienne, c'est en partie grâce à ses frères Nicolas et Philippe, comme elle l'a raconté à la SonntagsZeitung en 2011. «Je n'avais pas le choix, ils me mettaient toujours devant le but. Mais la fascination pour ce sport a commencé à grandir à partir de là. Dans un premier temps, mes parents me disaient que j'étais une fille et que je ne pouvais pas jouer. Mais je n'avais qu'une envie: être sur la glace.» A l'âge de 4 ans, elle participait aux premiers entraînements de GC avant de côtoyer Leonardo Genoni ou Reto Berra dans l'organisation des ZSC Lions.

----------

2. Elle a joué en 1re ligue masculine

Après cinq années en Amérique du Nord, Florence Schelling a évolué durant deux saisons avec une équipe masculine de 1re ligue: Bülach. Entre 2013 et 2015, la Zurichoise a joué sous les ordres de Thierry Paterlini. La gardienne de l'équipe de Suisse a disputé 20 rencontres avec l'équipe de la banlieue zurichoise. Dans les colonnes du SonntagsBlick, elle précisait n'avoir aucun traitement de faveur... hormis une douche séparée. «Cela m'est important d'être dans le même vestiaire que toute l'équipe, avait-elle commenté à l'époque auprès de nos confrères. Il s'y passe tellement de choses que je trouverais dommageable de ne pas en faire partie. »

----------

3. La première femme à évoluer avec une équipe de LNB

En 2007, Florence Schelling a fait sensation en jouant quelques minutes avec une équipe de ligue nationale. Il ne s'agissait certes «que» d'une rencontre amicale face aux Autrichiens de Feldkirch, mais ces sept minutes devant le filet des GCK Lions (le gardien titulaire s'était blessé) ont fait de la Zurichoise la première femme à évoluer à ce niveau de la compétition en Suisse.

----------

4. Elle a été médaillée olympique

La joie de l'équipe de Suisse féminine de hockey a été l'une des images fortes des Jeux olympiques de Sochi en 2014. Et Florence Schelling a joué un rôle clé dans cette place sur le podium. Meilleure gardienne du tournoi et logiquement nommée dans la All-Star Team, elle a été la pierre angulaire de l'équipe. Durant toute sa carrière, elle a porté le maillot de l'équipe nationale à de très nombreuses occasions depuis sa première apparition en 2004, à seulement 15 ans. En 2012, elle avait déjà été élue meilleure gardienne du championnat du monde lorsque la Suisse avait déjà été bronzée.

----------

5. Plus jeune, gardienne ET femme

Le club de la capitale a surpris tout le monde en annonçant la nomination de Florence Schelling. A 31 ans, elle sera la plus jeune de Suisse à ce poste de directeur sportif. Aucun gardien n'est également représenté dans les onze autres clubs de l'élite. Et donc il s'agira de la seule femme. Tout au long de sa carrière, elle a eu tout loisir de s'habituer à ce rôle de pionnière. Cela ne fait aucun doute.

Grégory Beaud

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!