Championnat du monde UFC - 5 choses à savoir sur le choc des Titans NGannou vs Gane
Publié

Championnat du monde UFC5 choses à savoir sur le choc des Titans NGannou vs Gane

Dans la nuit de samedi (dès 4 h sur RMC sport) à dimanche à Anaheim, les deux colosses vont s’affronter dans l’octogone pour le titre des poids lourds.

par
Grégoire Surdez
Francis NGannou possède une frappe dévastatrice.

Francis NGannou possède une frappe dévastatrice.

AFP

Ils ont fréquenté la même salle à Paris, partagé le même entraîneur et se détestent cordialement. Le Camerounais Francis NGannou (champion indisputé) et Cyril Gane (champion intérimaire) vont régler leur compte à l’occasion de l’UFC 270 à Anaheim. On vous dit presque tout sur ce choc entre deux forces de la nature qui met le monde des sports de combat en fusion.

1. L’UFC toute-puissante

L’Ultimate Fighter Championship est l’organisation de MMA No 1 au monde. Elle est dirigée par le tout-puissant Dana White. Le Boss fait la pluie et le beau temps, il fait et défait les carrières. Créée en novembre 1993, elle s’est développée mondialement dans le courant des années 2000 en même temps que le MMA gagnait ses lettres de noblesse en adoptant certaines règles pour protéger la santé des athlètes. Il existe plusieurs façons d’intégrer l’UFC. Des émissions de télé-réalité où sont filmés les aspirants font un carton. Le vainqueur de ce tournoi reçoit un premier contrat de trois matches dans l’octogone. Autre chemin qui mène à Dana White, les soirées «contenders series», Rien que pour le patron les combattants s’écharpent et font tout pour impressionner le directeur de l’UFC. Un perdant valeureux peut séduire davantage qu’un gagnant frileux. Si les meilleurs athlètes ne passent pas sous le radar de l’UFC et arrivent au sommet un jour ou l’autre, la grosse machine de Dana White aime mettre en avant les combattants les plus spectaculaires, ceux qui possèdent un petit truc en plus. Les deux poids lourds Francis NGannou et Cyrill Gane sont de ce bois-là et sont déjà de véritables stars aux États-Unis et à linternational.

2. Un record de puissance

Le champion en titre Francis NGannou possède une force de frappe effrayante. Taillé dans le roc, le natif de Batié au Cameroun peut démolir un adversaire quand bien même ce dernier se protège avec ses gants. Sur ses cinq derniers combats, tous remportés par K.-O., il n’a passé que 8 minutes et 34 secondes sur le ring. Même pas l’équivalent de deux rounds (qui durent cinq minutes en MMA). En 2020, il a participé à une séance à l’UFC performance Institut afin de mesurer l’impact de son crochet du droit et celui de son uppercut dévastateur. Le verdict est sans appel, NGannou a pulvérisé le record détenu jusque-là par l’Américain Tyrone Spong (114 000 unités) Sur son crochet, il a atteint 129 161 unités. En uppercut, il a aussi dépassé la valeur de Spong avec 122 000. Ces chiffres ne sont pas seulement les plus élevés enregistrés dans l’institut de l’UFC mais dans le monde entier. Quand la vitesse du bras se combine au poids du corps, la puissance de l’impact en devient effrayante. Certains de ses K.-O. (Overeem, Arlovski, Miocic) ont fait passer des frissons dans le dos des spectateurs.

3. Une même matrice

NGannou et Gane ont fréquenté la même école de combat. La MMA Factory dans le XIIIe arrondissement de Paris. Ils ont également été modelés par le même entraîneur, Fernand Lopez. Le storytelling semble sortir tout droit des studios hollywoodiens. À son arrivée à Paris, Francis NGannou a galéré, vécu dans les camps de migrants sauvages et fait mille petits boulots. Il sera sorti de cette galère par son entraîneur qui lui offre le couvert, le logis et les gants de MMA. Ensemble, ils iront des salles obscures et poussiéreuses jusqu’aux arènes les plus modernes des États-Unis et d’ailleurs. En 2019, les deux hommes qui ont des relations très tendues depuis plusieurs années se séparent. Le 27 mars 2021 lors de lUFC 260, Francis NGannou devient le champion de la catégorie poids lourds en battant lAméricain Stipe Miocic. Fernand Lopez est seul dans son salon. Cette fois, il sera au bord du ring, avec sa nouvelle merveille Cyril Gane. Prêt à prendre sa part de gloire puisque Francis NGannou n’a jamais remercié publiquement son premier coach et la MMA Factory. Depuis deux ans, Lopez et NGannou s’envoient des scuds par médias sociaux interposés. Lorsqu’ils se croisent dans les coulisses d’un événement, le 7 novembre 2021, le champion du Monde passe devant son ex-mentor et Cyril Gane sans même leur adresser un regard.

4. Le «Bon gamin» invaincu

Cyrill Gane est surnommé le «Bon gamin» Un cauchemar pour Bruce Buffer, le mythique speaker des soirées UFC qui ne parvient jamais à prononcer correctement le «nickname» du combattant de la Roche-sur-Yon. Arrivé sur le tard au MMA, cet athlète incroyable (il a fait du football, du basket, de la Boxe Thaï) a connu une ascension fulgurante en MMA. Après 3 combats professionnels, son nom a résonné aux oreilles de Dana White qui lui a ouvert les portes de son organisation. Depuis, il est monté sept fois dans l’octogone pour autant de succès. Gane incarne la nouvelle génération de poids lourds, plus mobile et plus complète. Là ou un NGannou use essentiellement de sa boxe anglaise, le Français possède plusieurs cordes à son arc. Un cardio irréprochable qui lui permet de tenir sans problème les 25 minutes des combats pour le titre de champion (5 rounds de 5 minutes). Il excelle aussi dans la lutte et le jeu au sol. Mais son atout No 1 est sa mobilité. Sans cesse en mouvement, il est très difficile à toucher. Lorsqu’il s’est imposé contre Derrick Lewis pour la ceinture vacante, il n’avait reçu que trois coups significatifs au moment où il a mis Lewis K.-O. devant son public à Houston (3e round). Le seul hic pour Gane? C’est qu’un seul coup de NGannou suffit.

5. Presque des smicards

Malgré les millions générés par l’UFC, les combattants sont un peu victimes du système. L’organisation les met sous contrat et ils ne négocient pas leurs bourses au cas par cas comme peuvent le faire les boxeurs. Peu de chiffres émergent et la gestion made in UFC suscite de plus en plus la colère des combattants (des tensions entre White et NGannou sont légion). Et on comprend mieux pourquoi lorsque les estimations des chèques sont évoquées par plusieurs sources bien informées. Ainsi, pour ce choc des Titans, Cyrill Gane devrait recevoir un chèque de 500 000 dollars et Francis NGannou un chèque 750 000 dollars. Le tout avant impôt. Des sommes qui les feraient presque passer pour des smicards lorsqu’on se penche sur les montants estimés du dernier championnat du monde des poids lourds de boxe entre Tyson Fury (30 millions) et Deontay Wilder (20 millions). Ce n’est peut-être pas par hasard si avant même son combat contre Cyrill Gane, Francis NGannou a déjà annoncé son envie de défier Tyson Fury sur un ring de boxe!

Votre opinion