Berne – 5 francs la carte journalière pour les sorties scolaires
Publié

Berne5 francs la carte journalière pour les sorties scolaires

Pour soulager le budget des familles, le Conseil national accepte une initiative de Benjamin Roduit (C/VS). La Confédération devrait sortir 20 millions de francs pour faire baisser le coût des promenades.

par
Eric Felley
Pour Benjamin Roduit il est très important que les élèves puissent voyager en Suisse dans le cadre scolaire à des coûts moindres.

Pour Benjamin Roduit il est très important que les élèves puissent voyager en Suisse dans le cadre scolaire à des coûts moindres.

DR

5 francs par jour pour voyager dans toute la Suisse avec l’accès aux réseaux partenaires des CFF? Ce sera peut-être bientôt le cas pour tous les élèves en Suisse, qui partent en excursion ou en promenade d’école. Le conseiller national valaisan Benjamin Roduit, qui a été par ailleurs directeur d’un établissement scolaire, se dit satisfait d’avoir pu faire passer cette proposition dans la loi sur le transport de voyageurs débattue ce mardi au Conseil national.

Cette idée lui est venue après la décision du Tribunal fédéral, qui a fixé un plafond pour les dépenses imputables aux familles lors de telles excursions, soit 16 francs. «Dans le cadre de ces sorties, ce sont évidemment les coûts du transport qui sont les plus élevés, relève le Valaisan, et c’est là-dessus qu’il faut agir». Dans un premier temps, la communauté tarifaire des CFF a proposé une carte à 15 francs, que l’on peut obtenir aujourd’hui. «Mais c’est encore trop, regrette-t-il, c’est pourquoi nous avons proposé que la Confédération prenne en charge encore 10 francs. Au total cela représente un montant de 20 millions de francs sur un subventionnement annuel de 2 milliards».

«Ça n’aurait aucun sens»

L’UDC et le PLR se sont opposés à ce coup de pouce confédéral aux sorties des élèves. Christian Wasserfallen (PLR/BE) a sèchement réagi: «C’est une réglementation qui crée un déséquilibre sur le marché au détriment des entreprises privées, qui ont aussi des services à offrir et qui ne pourraient pas bénéficier d’argent public. Un déséquilibre sur le marché, qui n’aurait aucun sens».

Pour Frédéric Borloz (PLR/VD): «Certains pensent que les sorties scolaires doivent se faire obligatoirement de l’autre côté de la Suisse sinon elles n’ont aucun intérêt… C’est aussi l’occasion de partir à la découverte de son propre coin de pays qui est ignoré par l’entourage direct. Donc les frais de transport qui résultent de la volonté de se déplacer plus ou moins loin pour effectuer une sortie scolaire doivent rester une compétence cantonale, et non être mis à la charge de la Confédération».

La gauche et le centre en ont décidé autrement. L’examen de la loi passe au Conseil des États.

Votre opinion

0 commentaires