Coronavirus - 588 nouveaux cas enregistrés en Suisse, aucun décès
Actualisé

Coronavirus588 nouveaux cas enregistrés en Suisse, aucun décès

10 personnes ont été hospitalisées lors des dernières 24 heures. Le taux de reproduction (R) est de 0,84.

Le Jura a toujours la plus forte incidence romande sur ces quatorze derniers jours, avec 288 cas pour 100’000 habitants.

Le Jura a toujours la plus forte incidence romande sur ces quatorze derniers jours, avec 288 cas pour 100’000 habitants.

OFSP

588 nouvelles personnes testées positives, 10 hospitalisations supplémentaires et aucun nouveau décès enregistrés en Suisse et au Liechtenstein: tel est le bilan communiqué aujourd’hui par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur la pandémie. Le site indique 19 hospitalisations, mais c’est parce que les déclarations erronées et doubles ont été corrigées et celles reçues entre décembre 2020 et avril 2021 sont maintenant enregistrées. C’est pourquoi 9 hospitalisations supplémentaires ont été rajoutées dans la rubrique «Différence par rapport à la veille». Pareil pour les décès, avec un nombre affiché de 1, car 1 y a été rajouté. Lors des dernières 24 heures, 31’446 tests ont été effectués et le taux de positivité des tests PCR est de 4,1% (1,8% pour les tests rapides antigéniques).

On dénombre désormais 117 cas pour 100’000 habitants sur les quatorze derniers jours. Quant au taux de reproduction (R) affiché aujourd’hui par l’OFSP, il est à 0,84. Il est inférieur à 1 dans tous les cantons romands: 0,70 à Neuchâtel, 0,76 à Genève, 0,85 dans le Jura, 0,87 à Fribourg, 0,96 dans le canton de Vaud et 0,99 en Valais.

Au total, depuis le début de la pandémie, la Suisse a désormais dénombré 10’268 décès, 28’711 hospitalisations ainsi que 696’801 personnes testées positives au coronavirus.

Avec 117 cas pour 100’000 habitants, le taux d’incidence sur quatorze jours en Suisse est supérieur à celui de trois de nos voisins: Autriche (78), Italie (89) et Allemagne (89). Seule la France (187) reste au-dessus, selon les chiffres de l’OMS.

(LeMatin.ch)

Votre opinion