Drogues: 6 ans et demi de prison pour le Vaudois arrêté à Bali
Actualisé

Drogues6 ans et demi de prison pour le Vaudois arrêté à Bali

L’Indonésie a condamné le quadragénaire lausannois qui avait été interpellé avec 30 grammes de cannabis.

par
lematin.ch
Le Suisse avait été présenté à la presse en décembre dernier, dans un uniforme orange de détenu.

Le Suisse avait été présenté à la presse en décembre dernier, dans un uniforme orange de détenu.

Keystone

Le quadragénaire lausannois arrêté en novembre dernier en Indonésie en possession de 30 grammes de cannabis a écopé de 6 ans et 6 mois de prison, relate la presse balinaise. «Le Département fédéral des affaires étrangères a connaissance qu’un ressortissant suisse a été condamné en Indonésie mais n’est pas en mesure de confirmer la teneur de cette condamnation», indique au matin.ch Pierre-Alain Eltschinger, porte-parole du département.

Selon les médias locaux, il a été condamné jeudi dernier à 6 ans et demi de prison pour la contrebande d'exactement 30,04 grammes de cannabis. Une amende d’un milliard de roupies indonésiennes lui a également été infligée, soit quelque 65 000 francs. Pandémie de coronavirus oblige, le Suisse a appris la sentence par vidéoconférence, depuis la prison.

Des douleurs chroniques

Durant les audiences, l’accusé avait affirmé que le cannabis était pour un usage personnel, particulièrement pour traiter des douleurs chroniques. Un argument qui n’avait manifestement pas porté pour le procureur, qui avait réclamé dix ans de prison pour le Vaudois. Le tribunal ne l’a pas suivi mais la sanction reste lourde. L’Indonésie est connue pour avoir une des lois les plus strictes du monde sur la drogue, comprenant la peine capitale. En l'occurrence, selon le «Bali Sun», le Suisse risquait jusqu’à 15 ans d'emprisonnement.

Le Lausannois a indiqué qu’il entendait faire appel.

Pour rappel R.H.* avait été arrêté le 4 novembre à son arrivée à Bali, à l’aéroport. L’Indonésie avait rendu son cas public mi-décembre, le présentant à la presse locale dans un uniforme orange de détenu.

Renaud Michiels

* Nom connu de la rédaction

Votre opinion