Espagne - Après l’évacuation massive, la lave est attendue sur la côte
Publié

EspagneAprès l’évacuation massive, la lave est attendue sur la côte

Un nouvel orifice du volcan La Cumbre Vieja s’est réveillé, poussant à l’évacuation d’un demi-millier de personnes supplémentaires.

1 / 17
L'éruption du Cumbre Vieja, dans l'île espagnole de La Palma aux Canaries, a été déclarée officiellement terminée le 25 décembre. (Samedi 25 décembre 2021)

L'éruption du Cumbre Vieja, dans l'île espagnole de La Palma aux Canaries, a été déclarée officiellement terminée le 25 décembre. (Samedi 25 décembre 2021)

Reuters
Tous les vols prévus sur l’île espagnole de La Palma ont été annulés en raison des cendres émises par le volcan Cumbre Vieja. (Samedi 20 novembre 2021)

Tous les vols prévus sur l’île espagnole de La Palma ont été annulés en raison des cendres émises par le volcan Cumbre Vieja. (Samedi 20 novembre 2021)

Reuters
Les émanations de gaz provoquées par l’arrivée dans l’océan de la lave du volcan Cumbre Vieja, dans l’archipel espagnol des Canaries, représentent pour l’heure un risque «mineur» pour la population, selon un expert. (Mercredi 29 septembre 2021)

Les émanations de gaz provoquées par l’arrivée dans l’océan de la lave du volcan Cumbre Vieja, dans l’archipel espagnol des Canaries, représentent pour l’heure un risque «mineur» pour la population, selon un expert. (Mercredi 29 septembre 2021)

AFP

Un regain d’activité du volcan Cumbre Vieja a entraîné l’évacuation de 500 personnes supplémentaires dans la nuit de lundi à mardi, portant le total à 6.000 déplacés sur l’île espagnole de La Palma, où des coulées de lave sont attendues sur la côte.

Selon les scientifiques, la rencontre de la lave avec l’océan dans cette île de l’archipel des Canaries pourrait entraîner le dégagement de gaz toxiques, amenant les autorités à instaurer une zone d’exclusion pour éviter tout danger.

«L’apparition d’une nouvelle bouche éruptive» dans la zone de Tacande, sur la commune d’El Paso, a entraîné «l’évacuation des habitants», a tweeté le service des secours d’urgence de l’archipel lundi soir, tandis que les images de l'AFPTV montraient des files de voitures roulant dans la nuit.

«Quelque 500 personnes» ont ainsi dû abandonner leur domicile dans la nuit, a confirmé à l’AFP mardi matin Lorena Hernandez Labrador, conseillère municipale à Los Llanos de Aridane, village voisin très touché par les coulées de lave.

L’ouverture de cette bouche éruptive est intervenue après un nouveau séisme d’une magnitude de 4,1, enregistré à 21h32 (22h32 en Suisse), selon l’Institut volcanologique des Canaries (Involcan).

Les images de l’AFPTV montraient des files de voitures évacuant dans la nuit.

Espace aérien maintenu

Les coulées de lave crachées par le volcan Cumbre Vieja, dont la vitesse a ralenti, n’avaient pas encore atteint mardi matin l’océan alors que, selon de premières prévisions, elles auraient dû arriver sur la côte dans la soirée de lundi.

Le Cumbre Vieja crache des colonnes de fumées atteignant plusieurs centaines de mètres de haut et entre 8000 et 10’500 tonnes de dioxyde de souffre par jour, selon l’Involcan, mais malgré cela, l’espace aérien n’a pas été fermé.

Le gestionnaire espagnol d’aéroports Aena a ainsi annoncé mardi matin que tous les vols prévus lundi à l’aéroport de La Palma avaient été effectués et que 48 autres étaient programmés mardi.

Ce volcan était sous haute surveillance depuis une semaine en raison d’une intense activité sismique et selon Involcan, l’éruption pourrait durer «plusieurs semaines voire quelques mois».

«L''île est désormais coupée en deux», résume Juan Aragón Cruz, qui a dû quitter lui aussi son logement. «On sait quand ça a commencé, mais on ne sait pas combien de temps ça va durer».

(AFPE)

Votre opinion

0 commentaires