Actualisé

FRANCE65% des Français ne veulent plus de Nicolas Sarkozy

Près de deux Français sur trois ne souhaitent pas que l'ancien président Nicolas Sarkozy se présente à l'élection présidentielle de 2017.

1 / 30
L'ancien président français Nicolas Sarkozy sera jugé du 5 au 22 octobre 2020 dans l'affaire dite des «écoutes», a décidé le tribunal correctionnel de Paris. (Mercredi 8 janvier 2020)

L'ancien président français Nicolas Sarkozy sera jugé du 5 au 22 octobre 2020 dans l'affaire dite des «écoutes», a décidé le tribunal correctionnel de Paris. (Mercredi 8 janvier 2020)

Keystone
La Cour de cassation renvoie l'ex-président devant le tribunal correctionnel de Nicolas Sarkozy pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012 dans l'affaire dite de Bygmalion. (mardi 1er octobre 2019)

La Cour de cassation renvoie l'ex-président devant le tribunal correctionnel de Nicolas Sarkozy pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012 dans l'affaire dite de Bygmalion. (mardi 1er octobre 2019)

AFP
Nicolas Sarkozy est poursuivi pour avoir dépassé le seuil de dépenses électorales de plus de 20 millions d'euros, en dépit des alertes des experts-comptables de sa campagne en mars et avril 2012. (Dimanche 29 septembre 2019)

Nicolas Sarkozy est poursuivi pour avoir dépassé le seuil de dépenses électorales de plus de 20 millions d'euros, en dépit des alertes des experts-comptables de sa campagne en mars et avril 2012. (Dimanche 29 septembre 2019)

AFP

Près de deux Français sur trois (65%) ne souhaitent pas que l'ancien président Nicolas Sarkozy se présente à l'élection présidentielle de 2017. Mais ils sont plus nombreux (70%) encore à penser qu'il le fera, selon un sondage BVA pour Itélé et Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Si 94% des sympathisants de gauche ne souhaitent pas que l'ancien président soit candidat pour un nouveau quinquennat, 62% des sympathisants de droite y sont favorables, une proportion qui atteint 78% parmi les sympathisants de l'UMP (opposition), le parti de Nicolas Sarkozy, selon les résultats de cette enquête.

Priés de dire s'ils pensent que Nicolas Sarkozy se présentera à la présidentielle de 2017, 70% des sondés ont répondu «oui», un point de moins qu'en mars, contre 28% «non». 2% ne se sont pas prononcés.

Après l'inculpation

Quant à savoir s'ils pensent qu'«avec les affaires en cours, l'UMP peut tout de même présenter Nicolas Sarkozy» comme candidat à la présidentielle, 57% des Français ont répondu négativement, contre 41% positivement. 2% ne se sont pas prononcés.

Le sondage a été réalisé après la mise en examen mercredi de l'ancien chef de l'Etat, notamment pour corruption et trafic d'influence actifs.

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 1057 personnes recrutées par téléphone et interrogées par Internet les 3 et 4 juillet, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Dans le cas d'un échantillon de 1000 personnes, pour un pourcentage de 20% dans l'enquête, la marge d'erreur est égale à 2,5.

(ats)

Votre opinion