Belgique - 75 échangistes stoppés par la police
Publié

Belgique75 échangistes stoppés par la police

Près de Charleroi se tenait une soirée bafouant les mesures de lutte contre le coronavirus.

On est les bienvenus à Renlies mais pas pour participer à une soirée échangiste.

On est les bienvenus à Renlies mais pas pour participer à une soirée échangiste.

GoogleMaps

La police est intervenue samedi soir dans une maison de Renlies, près de Charleroi, en Belgique, pour une soirée échangiste bafouant les mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus. 75 personnes y participaient et l’habitation privée avait été aménagée avec des salles de projection, des salles intimes et même une boîte de nuit au sous-sol, précise 7sur7.

«Il y avait 75 personnes et les deux propriétaires des lieux sur place. Nous sommes intervenus en flagrant délit covid, mais la soirée ne faisait que débuter. Tout le monde était encore habillé. Sur place, il y avait également un disc-jockey et une personne chargée de faire le service», a expliqué le parquet de Charleroi, relate la RTBF.

Les autorités avaient été averties par le propriétaire d’un club échangiste. Devant rester fermé, il était en colère face à cette concurrence illégale. «Ce dernier a transmis des captures décran provenant des réseaux sociaux et reprenant les infos pratiques de cette soirée», a précisé le parquet.

Tous les participants ont été dispersés mais personne n’a été arrêté. Ils devraient cependant être amendés. Quant aux deux propriétaires des lieux, ils risquent «de lourdes amendes et de futures poursuites judiciaires».

(R.M.)

Votre opinion