Coronavirus – 972 nouveaux cas enregistrés en Suisse, 3 morts
Publié

Coronavirus972 nouveaux cas enregistrés en Suisse, 3 morts

Aucune hospitalisation n’est à signaler lors des dernières 24 heures, mais sans doute en raison de corrections de données. Le taux de reproduction (R) est de 0,89.

par
M.P.
Neuchâtel a la plus forte incidence de Suisse romande avec 150,15 cas pour 100’000 habitants sur les 14 derniers jours.

Neuchâtel a la plus forte incidence de Suisse romande avec 150,15 cas pour 100’000 habitants sur les 14 derniers jours.

OFSP

972 nouvelles personnes testées positives, et 3 nouveaux décès enregistrés en Suisse et au Liechtenstein: tel est le bilan communiqué aujourd’hui par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur la pandémie. Aucune nouvelle hospitalisation n’est ajoutée, mais le site précise qu’«en raison de corrections de données, il y a de légers ajustements dans les données d’hospitalisation». Lors des dernières 24 heures, 25’537 tests ont été effectués et le taux de positivité des tests PCR est de 6,1% (0,9% pour les tests rapides antigéniques).

Le taux d’occupation des unités de soins intensifs est de 73%: 15,6% de patients Covid et 57,4% de non Covid.

On dénombre désormais 147 cas pour 100’000 habitants sur les quatorze derniers jours. Quant au taux de reproduction (R) affiché aujourd’hui par l’OFSP, il est à 0,89. En Suisse romande, il est partout inférieur à 1: 0,77 dans le Jura. 0,83 à Neuchâtel, 0,84 dans le canton de Vaud, 0,9 à Fribourg, 0,93 à Genève et en Valais.

Au total, depuis le début de la pandémie, la Suisse a désormais dénombré 10’784 décès, 33’258 hospitalisations ainsi que 853’637 personnes testées positives au coronavirus.

Avec 147 cas pour 100’000 habitants (171 jeudi dernier), le taux d’incidence sur quatorze jours en Suisse est supérieur à celui de l’Italie (66), de la France (91) et de l’Allemagne (138) mais inférieur à celui de l’Autriche (285), selon les chiffres de l’OMS.

Au 14 octobre, 61,25% de la population est entièrement vaccinée et 4,17% l’est partiellement. Dans les cantons romands, ces pourcentages sont de 63,4% d’entièrement vaccinés (3,94% partiellement) dans le canton de Vaud, 62,28% (3,85%) à Fribourg, 61,18% (5,1%) à Genève, 58,7% (7,1%) en Valais, 57,66% (11,22%) à Neuchâtel et 56% (6,86%) dans le Jura.

La baisse hebdomadaire se poursuit

Durant la semaine 40, du 4 au 10 octobre, le nombre de cas a diminué de 16%, passant de 7639 à 6367, selon le rapport hebdomadaire de l’OFSP. Ceci alors que le nombre de tests n’a diminué que de 8%. La proportion de tests positifs a diminué, passant de 6,5% la semaine précédente à 6,1% pour les PCR mais est restée stable à 0,8% pour les tests rapides.

Le nombre d’hospitalisations a légèrement diminué, passant à 144 contre 159 la semaine d’avant au même moment. Le nombre moyen de patients atteints d’une infection au SARS-CoV-2 dans une unité de soins intensifs a baissé de 14%, de 181 à 155. On recense des hospitalisations dans toutes les classes d’âge, sauf chez les 10-19 ans. Il y en a 3 chez les 0-9 ans, mais la classe d’âge la plus touchée est celle des 80 ans et plus avec 39 hospitalisations sur les 144. L’âge médian des personnes hospitalisées est de 67 ans.

Le nombre de décès diminue légèrement également, avec 24 annoncés contre 28 la semaine précédente au même moment. Aucun décès n’est à signaler dans les classes d’âge en dessous de 50 ans. Seule la classe des 80 ans et plus a une incidence supérieure à 1 avec 3,3 décès pour 100’000 habitants. L’âge médian des personnes décédées cette semaine est de 85 ans.

Un jeune de 20-29 vacciné ajouté dans les décès

Depuis le 27 janvier, 625 personnes entièrement vaccinées ont été hospitalisées et 130 parmi elles sont décédées. 116 de ces décès concernent les plus de 70 ans. Mais un décès apparaît pour la première fois chez les 20-29 ans, alors qu’aucun mort n’est enregistré durant la semaine en cours en dessous des 50-59 ans. Il s’agit sans doute d’une annonce tardive d’un décès. Ou alors c’est parce que, désormais, l’OFSP considère qu’une personne est totalement vaccinée dès sa deuxième dose et plus 14 jours après, ce qui est susceptible de faire entrer un certain nombre de cas dans les statistiques, dont celui de cette jeune personne décédée. Un changement de méthode effectué «en raison des données partiellement incomplètes sur la date de vaccination».

Enfin, le taux d’incidence est passé de 88,4 cas pour 100’000 habitants la semaine dernière à 73,7. Il varie entre 31 au Liechtenstein et 256 à Obwald. Ce taux a baissé dans tous les cantons romands sauf Genève où il est passé de 66,6 à 72. Sinon, il est de 51,6 (74,7 la semaine dernière) dans le Jura, 59,2 (66,3) dans le canton de Vaud, 62,5 (79,6) à Fribourg, 73,5 (75,2) en Valais et 74,8 (91,2) à Neuchâtel.

Votre opinion