Football en Espagne - Le FC Barcelone se satisfait d’un nul contre Cadix
Publié

Football en EspagneA 10 contre 11, le Barça se satisfait d’un nul contre Cadix

Inoffensif, le FC Barcelone n’a pas pu faire mieux que 0-0 sur la pelouse de Cadix. Ronald Koeman déplore les nombreux absents.

Memphis Depay et les Catalans n’ont pas trouvé l’ouverture contre Tomas Alarcon et ses coéquipiers.

Memphis Depay et les Catalans n’ont pas trouvé l’ouverture contre Tomas Alarcon et ses coéquipiers.

REUTERS

Accroché 0-0 à Cadix, le FC Barcelone a enchaîné un troisième match sans victoire jeudi en clôture de la 6e journée de Liga, un nul qui le met à la 7e place à sept points du Real Madrid (16 pts) et qui fait peser la menace sur Ronald Koeman.

Trois jours après le nul 1-1 concédé contre Grenade au Camp Nou et une semaine après la gifle 3-0 infligée par le Bayern Munich dans son stade pour la première journée de Ligue des champions, le Barça a continué à faire du sur place à Cadix, où il a fini le match à dix après l’expulsion de Frenkie de Jong (65e).

Est-ce la désillusion qui va avoir raison de la place de Koeman sur le banc catalan ? Menacé d’éviction d’après la presse catalane, le technicien néerlandais a demandé du «soutien» dans le communiqué qu’il a lu lors de la conférence de presse de mercredi.

«Nous sommes à ses côtés»

Et l’ex-sélectionneur Oranje a reçu le soutien du président du Barça, jeudi : «Le futur de Koeman ne dépend pas du résultat de ce (jeudi) soir. Nous sommes à ses côtés», a indiqué Joan Laporta au micro de l’émission «El Chiringuito», sur la chaîne TV espagnole Mega.

«On dirait que quand on gagne, je continue, et quand on perd, il faut trouver un nouvel entraîneur. Tout cela, je vous le laisse à vous. Il faut être réaliste, il faut voir l’équipe que l’on a, les joueurs qui nous manquent. Avec le président, on s’est seulement salué à l’hôtel. Si le club veut parler avec moi, on a du temps devant nous», a affirmé le Koeman en conférence de presse d’après-match, jeudi soir.

En manque d’idées tout au long de la partie, le FC Barcelone n’a jamais réussi à déchirer le rideau local, et a été mis en danger à plusieurs reprises par les percées des hommes d’Alvaro Cervera.

De Jong exclu

Seul Memphis Depay a tenté de mettre un peu d’animation dans l’attaque de ce Barça léthargique. Mais le manque de justesse de la recrue estivale n’a pas permis aux Blaugrana de prendre les devants.

L’international néerlandais a enchaîné trois ratés au retour des vestiaires, dont deux gros, sur un bon centre de Luuk de Jong à la 51e et sur un ballon glissé par Gerard Piqué dans les arrêts de jeu (90e+4).

Et le carton rouge infligé à De Jong à une demi-heure du terme, pour un tacle sur Alfonso Espino, n’a pas facilité la fin de match du Barça.

La réaction de Koeman

«On savait que ce serait un match compliqué, contre un adversaire qui sait très bien fermer les espaces. A la pause, on s’est dit qu’ils auraient sans doute une baisse de régime physique, et qu’il fallait avoir la patience pour voir surgir les occasions, a déclaré l’entraîneur du Barça. On a eu des occasions, mais on n’a pas su en profiter. Je suis mécontent parce qu’on a eu trois ou quatre occasions claires, et le fait de jouer à dix nous a un peu compliqué la fin de match, c’est vraiment dommage».

Ronald Koeman a également déploré le nombre d’absents: «Il faut être réaliste, il faut voir l’équipe que l’on a, les joueurs qui nous manquent. Il nous manque sept joueurs qui pourraient être titulaires dans cette équipe».

Ter Stegen décisif

Heureusement pour eux, les Catalans ont pu compter sur un Marc-André ter Stegen encore impérial pour sauver le navire blaugrana : le portier allemand s’est envolé à la 46e, au retour des vestiaires, pour repousser une frappe cadrée d’Alvaro Negredo, puis a remporté son duel à la 81e face à Ruben Sobrino pour éviter une nouvelle désillusion.

Le banc catalan, famélique, n’a pas fait mieux. Le staff blaugrana espère bien retrouver Ansu Fati ou Ousmane Dembélé dans les prochains jours, pour le match contre Levante dimanche au Camp Nou pour la 7e journée, mais surtout pour la 2e journée de C1 contre le Benfica à Lisbonne, mercredi... et espère voir l’infirmerie se décharger un peu.

Unique petite satisfaction de la soirée côté catalan : à 17 ans et 49 jours, Gavi est devenu le deuxième joueur le plus jeune du XXIe siècle à être titulaire au FC Barcelone toutes compétitions confondues. Seul Ansu Fati a été aligné en étant plus jeune (17 ans et 9 jours).

(AFP)

Votre opinion