Suisse: À 11 h 59, le silence puis les cloches pour les morts du virus
Publié

SuisseÀ 11 h 59, le silence puis les cloches pour les morts du virus

À la demande du président de la Confédération Guy Parmelin, le pays se taira une minute puis les cloches retentiront un an après le premier décès dû au coronavirus.

par
Michel Pralong
Certains clochers, qui sonnent habituellement les douze coups de midi, varieront leur carillon.

Certains clochers, qui sonnent habituellement les douze coups de midi, varieront leur carillon.

Getty Images

Dimanche dernier, Guy Parmelin a annoncé qu’il n’y aurait pas pour l’instant de grande commémoration pour les victimes du coronavirus en Suisse. Vu que la pandémie est toujours en cours, ce n’est pas le bon moment. Mais pour marquer ce 5 mars, date où, il y a un an, décédait la première victime du virus en Suisse, le président de la Confédération a demandé que tout le monde observe une minute de silence à 11 h 59.

Puis, à la fin de celle-ci, à midi, il a appelé tous les clochers du pays à entrer en action en mémoire des 9319 personnes décédées du coronavirus (chiffre au 4 mars). Comme le rappelle «24 heures», une partie des clochers du pays résonne déjà habituellement à cette heure-là. Mais un appel a été lancé pour que les cloches normalement muettes ne le soient pas aujourd’hui. D’autres varieront leur répertoire habituel, comme le clocher de la cathédrale de Lausanne qui actionnera un carillon spécial après ses traditionnels douze coups de midi.

Guy Parmelin a souhaité que cet événement ne soit pas seulement un moment de tristesse, mais aussi «l’occasion pour chacun de nous de puiser de la force dans la solidarité et l’amitié. Tous ensemble, pas à pas, nous vaincrons la pandémie pour que cette année ne soit qu’un mauvais souvenir».

Votre opinion