Publié

InnovationÀ 300 km/h dans son salon

Un Fribourgeois passionné de sports mécaniques a inventé un simulateur ultraperformant permettant aux pilotes de s’entraîner dans des conditions presque réelles.

par
Laura Juliano

«Ce n’est pas de la passion. C’est de la rage!» résume Edouard Fatio. Les multiples trophées et photos de voitures ornant les murs de sa maison à Porsel parlent d’eux-mêmes. Le Fribourgeois de 46 ans a succombé à la fièvre de la course, alors qu’il venait d’avoir 18 ans. Mais courir sur trois circuits par année, faute de moyens, n’était pas suffisant pour étancher sa soif de vitesse. «J’étais frustré! lâche-t-il. La réalité virtuelle était la solution. J’ai testé toutes sortes de simulateurs, mais les sensations n’étaient jamais assez réalistes. Alors, j’ai décidé d’en créer un moi-même.»

Votre opinion