Actualisé 02.07.2020 à 04:45

A 36 ans, il meurt d’une overdose de caféine

Angleterre

Un homme retrouvé sans vie avait ingéré plus de trois fois la dose mortelle de caféine.

par
lematin.ch
Un niveau supérieur à 80 microgrammes de caféine par millilitre de sang peut potentiellement être mortel.

Un niveau supérieur à 80 microgrammes de caféine par millilitre de sang peut potentiellement être mortel.

iStock

En décembre 2019, Lucasz Sandelewski, 36 ans, avait été retrouvé sans vie dans une maison de Peterborough, à l’est de l’Angleterre. L’enquête sur ce décès est désormais bouclée et ce ressortissant polonais est mort pour «avoir consommé des niveaux mortels de caféine», relate la BBC.

«On ne sait pas comment le défunt a consommé des niveaux très importants de caféine, mais la toxicité de la caféine est la cause de sa mort», a déclaré le médecin légiste Sean Horstead. «C'était la conséquence involontaire d'un acte délibéré.»

Pas de trace de blessure

Les enquêteurs ont indiqué que rien ne suggérait que ce soudeur avait pu vouloir mettre fin à ses jours. Et aucune lettre ou note n’avait été retrouvée. Le cadavre du défunt ne portait en outre aucune marque de blessure.

Pour la police, c’est bien un excès massif de caféine qui a entraîné le décès de M. Sandelewski. Il est précisé que tout niveau supérieur à 80 microgrammes par millilitre de sang peut potentiellement être mortel. Or selon l’enquête le défunt avait plus du triple de ce taux: 282 microgrammes de caféine par millilitre de sang.

De son côté «The Independent» rappelle que les services de santé britanniques recommandent aux femmes enceintes de ne pas ingérer plus de 200 milligrammes de caféine par jour, ce qui correspond à deux tasses de café instantané. Et le quotidien note que certaines boissons énergétiques peuvent contenir jusqu’à 80 mg de caféine pour 2,5 décilitres.

R.M.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!