Tennis: A 5 ans, Belinda Bencic avait déjà un mécène
Publié

TennisA 5 ans, Belinda Bencic avait déjà un mécène

Ancien hockeyeur de haut niveau, Marcel Niederer a rendu service à un coéquipier et ami, Ivan Bencic, en misant une fortune sur sa fille.

par
Simon Meier
Belinda Bencic était encore dans le ventre de sa mère lorsque son père a décidé qu'elle régnerait sur le tennis mondial.

Belinda Bencic était encore dans le ventre de sa mère lorsque son père a décidé qu'elle régnerait sur le tennis mondial.

THOMANN SVEN/BlickSport/RDB

L'histoire le désigne comme celui qui a rendu le conte possible. Marcel Niederer, champion suisse de hockey sur glace avec Bienne (1981 et 1983), se retire des patinoires à 25 ans. Il tâte de l'immobilier, secteur qu'il a retrouvé, puis part en Russie. Au début, il veut juste apprendre la langue. Par la grâce du hasard et d'une ex-petite amie hôtesse de l'air, il ouvre un magasin Nescafé à Vladivostok. Il en rentrera riche.

Manager à vie

Alors quand Ivan Bencic, son coéquipier de jeunesse au EHC Uzwil, vient frapper à sa porte pour lui demander de financer la carrière d'une gamine de 5 ans, plein de bon sens, il lui ouvre. On est en 2002. Cinq ans plus tôt, devant la victoire de Martina Hingis à l'Open d'Australie, papa Bencic avait décidé que sa fille, qui baignait encore dans le placenta, ferait grosso modo pareil.

«J'ai tout de suite senti beaucoup de sérieux et de conviction dans sa démarche, se rappelle Marcel Niederer. Mon engagement n'était pas rationnel mais voilà, cet investissement est sorti du ventre.» L'ex-hockeyeur est aujourd'hui le manager à vie de la prodige.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Votre opinion