Cinéma – «A 62 ans, c’est très difficile d’être nue à l’écran»
Publié

Emma Thompson«À 62 ans, c’est très difficile d’être nue à l’écran»

L’actrice oscarisée Emma Thompson tourne plusieurs scènes de sexe avec Daryl McCormack, 29 ans, dans «Good Luck To You, Leo Grande», présenté samedi au festival de Sundance.

L’actrice britannique Emma Thompson, en octobre 2021 (image d’archives).

L’actrice britannique Emma Thompson, en octobre 2021 (image d’archives).

AFP

Emma Thompson, dont le film «Good Luck To You, Leo Grande» est au festival de Sundance, a raconté samedi la difficulté pour une actrice de 62 ans de se mettre à nu, dans ce film qui raconte l’histoire d’une institutrice vieillissante louant les services d’un prostitué.

«C’est probablement la chose la plus difficile que j’aie jamais eue à faire!» a-t-elle dit lors d’une conférence de presse en ligne du festival du cinéma indépendant, entièrement en distanciel encore cette année pour cause de pandémie.

«Exigences impossibles» imposées aux femmes

«C’est très difficile d’être nue à 62 ans» à l’écran, a expliqué l’actrice oscarisée, qui dans le film tourne plusieurs scènes de sexe avec Daryl McCormack, 29 ans, et se déshabille devant un miroir en regardant son corps «d’une manière complètement détendue et sans jugement».

Dans cette scène, mon personnage «ne rentre pas le ventre, ne se retourne pas, n’essaie pas de modifier ce qu’elle voit», a expliqué Emma Thompson, évoquant les «exigences impossibles» imposées aux femmes pour lutter contre le vieillissement de leur corps, tabou sur les écrans. «C’est la grande tragédie du corps féminin aux XXe et XXIe siècles. Et c’est un récit que nous devons absolument changer», a insisté l’actrice.

Samedi à Sundance a aussi été présentée en avant-première la série documentaire «We need to talk about Cosby». La série, diffusée sur Showtime à partir du 30 janvier, explore le gouffre existant entre l’image sympathique de Bill Cosby comme «père de l’Amérique» et les accusations d’agressions sexuelles contre lui. «Sharp Stick», le film de la créatrice de la série «Girls» Lena Dunham, a également été présenté samedi en première à Sundance, qui se poursuit jusqu’au 30 janvier.

(AFP)

Votre opinion